Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

jeudi 3 mai 2018

Hérault - Rarissime (??) : une hélice d’une éolienne arrachée à Dio-et-Valquières


Un des trois rotors a été arraché. Photo Anthony Montardy. Métropolitain
Une des hélices de cette éolienne brisée : rarissime. Photo Léo Daniel pour Métropolitain.
L’incident -car l’hypothèse d’un sabotage est exclue par les gendarmes chargés de l’enquête- est rarissime : une hélice -on dit aussi un rotor ou une pale- s’est complètement brisée sur l’une des sept éoliennes du parc implanté sur le site isolé de Lou Pioch, à Dio-et-Valquières, une petite commune rurale située au sud-ouest de Lodève, entre le lac du Salagou et Bédarieux, dans les hauts cantons de l’Hérault.

Selon nos informations, l’incident serait survenu ces derniers jours et n’aurait pas été repéré immédiatement, vu que ce parc éolien est implanté dans une zone montagneuse reculée. Un orage de pluie et de grêle avec de violentes rafales de vent ayant pu atteindre les 120 km/h, voire les 150 km/h aurait frappé cette zone, ce qui peut expliquer que cette hélice de 12 tonnes ait été tordue et brisée.


À moins qu’un impact de foudre ait eu raison de l’hélice. Les investigations techniques sont en cours, mais aucun impact de foudre n’a été relevé.

Ce type d’éolienne ne se construit plus


Reste qu’il n’est pas exclu que ce rotor ait subi une avarie technique, avant l’orage et le vent fort qui a entraîné la destruction à forte vitesse. L’enquête qui est ouverte devrait faire la lumière sur cet incident, qui n’arrive qu’une fois sur 10’000 cas (😏😏). Avec une grande difficulté : aucune date de remplacement n’est pour l’heure prévue pour cette hélice endommagée et pour cause : ce type d’éoliennes -Ecotecina 74- ne se construit plus et leurs fabrications sont d’origine espagnole.


Ces sept machines alimentées par le vent sont en production depuis mars 2006, sur ce site des hauts cantons de l’Hérault. La durée de vie de ce modèle qui a été endommagé est de 20 à 23 ans maximum. Une confirmation : l’arrachage du rotor d’une éolienne est une première dans les parcs de l’Hérault. À Dio-et-Valquières, c’est la Holding Dio Énergie qui gère le parc, dont la maintenance est assurée par le groupe Alstom Energie.

Deux nouveaux permis de construire refusés


Cet incident rarissime (😏😏) sur des éoliennes survient alors que le tribunal administratif de Montpellier vient de refuser le projet d’implantation de deux nouveaux parcs dans la commune de Dio-et-Valquières. Par deux jugements du 5 avril dernier, le tribunal administratif de Montpellier a, en effet rejeté les recours dirigés contre deux arrêtés du 4 avril 2016 par lesquels le préfet de l’Hérault avait refusé de délivrer un permis de construire de deux parcs de cinq éoliennes et de quatre aéro-générateurs.

Les juges estiment que le préfet de l’Hérault a, de bon droit, refusé ce projet, en se fondant légalement sur l’article L.122-9 du code de l’urbanisme qui prévoit que, « les documents et décisions relatifs à l’occupation des sols comportent les dispositions propres à préserver les espaces, paysages et milieux caractéristiques du patrimoine naturel et culturel montagnard ».

Les juges relèvent ainsi que les zones d’implantation des deux projets sont incluses dans le territoire de chasse de l’aigle royal et font donc partie intégrante de son domaine vital, ainsi que de celui de l’aigle de Bonelli, qui est une espèce en danger et faisant l’objet d’une protection maximale. Il considère en outre que les projets portent une atteinte effective à plusieurs espèces de chauve-souris, avec un risque avéré de mortalité.


Le jugement retient également que les deux projets seraient visibles depuis le site classé du Salagou, la vallée de l’Orb et visibles simultanément avec la chapelle de Saint-Amans, inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

>> Le reportage vidéo d’Anthony Montardy
Autres articles :
04/05/18 : Une pale d'éolienne détruite par la foudre lors d'un orage dans l'Hérault
https://www.francebleu.fr/infos/insolite/une-pale-d-eolienne-explose-lors-d-un-orage-1525428598
Dans la nuit du 10 au 11 avril une tempête s'est abattue sur la commune de Dio-et-Valquières près de Lodève (Hérault). Une pale d'éolienne s'est brisée en morceaux sous l'effet combiné du vent et de la foudre. Elle sera remplacée dans un ou deux mois.
C'est un incident rarissime qui s'est produit le mois dernier sur la commune de Dio-et-Valquières près de Lodève. Lors des intempéries de la nuit du 10 au 11 avril, une pale d'éolienne du parc de Lou Pioch est tombée.
"Une pale en fibre de carbone de 30 mètres de long pesant près de six tonnes"
Ces éoliennes font partie du paysage depuis 2006 année de leur installation. Il y en a 7. Cette nuit là un gros orage s'est abattu sur le plateau: pluie, grêle, du vent mesuré à plus de 100 km/h par Météo France mais il a pu souffler davantage en réalité .
"La pale a explosé , éparpillant des morceaux au sol. C'est semble t-il l'effet conjugué du vent et de la foudre même si les éoliennes sont équipées de paratonnerres" raconte Evelyse Descamps la maire.
Une nouvelle pale est attendue
Depuis l'éolienne ne brasse plus l'air. L'entreprise Dio Energie qui gère le parc a mis en place un périmètre de sécurité. Elle avait une pale de rechange en stock, celle ci va donc être changé mais cela va prendre un peu de temps, d'ici un mois ou deux car il faut des autorisations administratives.
Cette nuit là la croix (emblème de Dio-et-Valquières) qui surplombe le village était elle aussi tombée. Elle a été remise en place le 1er mai.


04/05/18 : Hérault : Biterrois : une éolienne perd une de ses pales à Dio-et-Valquières
http://www.midilibre.fr/2018/05/03/biterrois-une-eolienne-perd-une-de-ses-pales-a-dio-et-valquieres,1665381.php
Une éolienne a perdu une de ses pales. Un incident rarissime qui serait lié à une tempête qui a frappé la commune de Dio-et-Valquières.
C'est un incident rarissime. Mais parfois, il arrive qu'une éolienne perde une de ses pales. C'est ce qui s'est produit dernièrement sur le plateau au-dessus de la commune de Dio-et-Valquières.
Un pale brisée
Evelise Descamps, maire du village, explique : "C'est une véritable tempête qui s'est abattue sur la commune durant cette nuit du mois d'avril. Même la croix de Dio est tombée à cause des intempéries. Sur le plateau, il y avait des rafales énormes. Une pale s'est complètement brisée sur l'une des éoliennes du parc de Lou Pioch."
L'incident n'aurait été repéré que quelques jours après les coups de boutoir de la météo car la ferme éolienne est implantée sur les hauteurs de la commune, dans un lieu isolé, et les responsables du site n'ont pu que constater les dégâts.
"Des morceaux éparpillés partout"
"On dirait que la pale a fondu, ajoute encore Evelyse Descamps. Il y a des morceaux éparpillés un peu partout. Du coup, il a fallu mettre en place un périmètre de sécurité pour que personne n'aille se blesser en se promenant. Et on ne sait pas si des morceaux risquent encore de tomber... Mais la société qui entretient les éoliennes est venue faire les premiers constats. Il leur reste à réparer leur matériel s'ils veulent poursuivre leur production."
Y aura-t-il réparation ?
C'est là que le bât blesse. Selon nos informations, les éoliennes implantées sur le site sont obsolètes. Leur production a été stoppée et personne ne sait dire s'il y aura un remplacement de la pale brisée.
"Nous ne savons pas si ce sera possible pour la société qui entretient le site de changer ce matériel. S'ils doivent déposer l'éolienne je ne sais pas encore s'ils auront le droit de la remplacer. Peut-être faut-il un nouveau permis de construire pour changer tout cela. J'avoue que je ne suis pas très au fait de ce qui va se passer. C'est une partie qui incombe à l'entreprise Dio énergie et a pour opérateur Alstom service. Nous pouvons donc nous attendre à voir cette éolienne dans cet état pour un petit moment encore."
#Malgré nos tentatives, nous ne sommes pas parvenus à joindre les gestionnaires du site éolien pas plus que l'entreprise chargée de l'entretien.
L'éolienne est en berne.

03/05/18 : Hérault : la pale d'une éolienne se brise à cause d'un vent trop fort à Dio-et-Valquières
L'incident est assez rare pour être signalé. Dans la nuit du 10 au 11 avril dernier, le vent qui soufflait entre 120 et 150km/h a cassé la pale d'une éolienne située sur la commune de Dio-et-Valquières, dans l'Hérault. L'hélice de 6 tonnes est brisée en 2.
Le vent souffle parfois très fort dans les Hauts-Cantons, entre Bédarieux et Lodève.
Pour preuve, cette événement assez rare à Dio-et-Valquières, dans un champ éolien de 7 machines.
La pale d'une éolienne s'est tordu jusqu'à cassé sous l'effet d'un orage de pluie et de grêle avec un vent violent. C'était dans la nuit du 10 au 11 avril dernier, les rafales de vent sur le plateau de Lou Pioch soufflaient entre 120 et 150km/h
Une enquête technique est ouverte pour déterminer les causes de l'incident qui dans ce site désert n'a eu aucune conséquence. Vent très fort ? Foudre ? Ou bien les 2 conjugués.
L'éolienne endommagée sera réparée mais il va falloir du temps car il s'agit d'un modèle de fabrication espagnole déjà ancien, qui n'est plus produit. Le rotor et le mât n'ont subi aucun dégât.
Cette machine, comme les 6 autres, produit 1 mégawatt a été mise en service et donc en production en mars 2006.
Ce parc éolien est géré par l'entreprise Holding Dio Energie qui fait partie d'un groupe basé à Decazeville, en Aveyron. La maintenance du site est assurée par Alstom énergie.
Reportage en ligne
--------------------------------------