Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

jeudi 8 février 2018

Aisne : Une conférence à Vervins pour dénoncer «le scandale d’État» de l’éolien

http://www.aisnenouvelle.fr/67178/article/2018-02-07/une-conference-vervins-pour-denoncer-le-scandale-detat-de-leolien#

L’auteur Alban d’Arguin, en conférence vendredi soir à Vervins, viendra démontrer la « supercherie » des énergies éoliennes qu’il juge comme « un scandale d’État ».

Le débat de l’éolien n’a pas fini de faire tourner les têtes. D’un côté, des investisseurs toujours plus généreux et convaincants avec les élus locaux. De l’autre, d’irréductibles Thiérachiens qui défendent une ruralité et un paysage sans artifice. Entre deux, des habitants qui s’interrogent sur le bien-fondé de cette énergie tellement propre. Alban d’Arguin devrait demain soir apporter bon nombre de réponses aux questions que se posent les habitants de ce territoire, chaque jour un peu plus encerclé par des mâts pouvant atteindre 150 mètres de hauteur.

Le conférencier est l’auteur d’Éoliennes, un scandale d’État, publié il y a un an. Le livre qui se veut être un réquisitoire connaît un certain succès. Il apporte beaucoup d’éléments de réponses sur cette énergie qui brasse du vent. « L’éolien est en train de défigurer le pays », explique l’auteur. Ce dernier n’était absolument pas prédestiné à devenir un spécialiste de l’éolien

Sept mois de recherche

C’est une expérience personnelle qui l’a amené sur ce chemin. « J’ai vu apparaître un projet à 600 mètres de ma maison et à l’époque, je n’avais aucune objection vis-à-vis de cette implantation à condition que visuellement ça ne gêne pas le paysage. Au final, une association s’est montée et on a réussi à stopper ce projet de six éoliennes. J’ai creusé le sujet pour mieux comprendre les origines du plan de l’éolien », détaille avec précision l’auteur. En 7 mois, Alban d’Arguin a collecté et recoupé de nombreuses informations sur le sujet en France mais aussi en Allemagne ou en Espagne.

Dans son ouvrage, tout y passe : la corruption des élus, le réchauffement climatique, la baisse du marché de l’immobilier ou les conséquences sur la santé. Pour l’auteur, « la santé des riverains à proximité des éoliennes est un scandale d’État et ce sont les gens qui souffrent qui payent eux-mêmes les éoliennes à travers la CSPE, la Contribution au service public de l’électricité. J’ai regardé sur ma facture, cette taxe représente un quart de la totalité de la facture qu’on est tous obligé de payer et comme si cela ne suffisait pas, l’État remet une taxe sur la taxe en imposant 20 % de TVA. »


800 élus invités vendredi soir

Devant la prolifération des projets de parcs en Thiérache (Tupigny, Macquigny, Sains-Richaumont ou La Neuville-lès-Dorengt…), Bruno Dekkers, membre de l’association SOS danger éolien, est à l’origine de cette invitation. « C’est un ami de longue date et je l’ai invité pour que les gens sachent et qu’ils se réveillent. Je lance un appel au bon sens. Il faut pouvoir freiner certains dossiers. »

Le collectif a invité 800 élus de l’Aisne. Reste à voir qui viendra entendre et animer le débat.


Conférence le vendredi 9 février, à partir de 18 heures, à la salle polyvalente de Vervins.


Du monde des affaires à celui de l’éolien




Alban d’Arguin est historien et juriste de formation, mais il a effectué toute sa carrière dans un grand groupe financier.

« Éoliennes, un scandale d’État » est donc un réquisitoire sans concession et remarquablement bien documenté sur ce choix que l’auteur juge comme « criminel » et « totalement inefficace en matière d’énergie ».

Pour l’auteur, l’éolien conduira tôt ou tard les politiques français promoteurs devant la Cour de justice de la République.

«La Thiérache va devenir une usine d’éoliennes»



Valérie Bernardeau est la présidente de SOS danger éolien.

L’association que vous présidez combat les promoteurs de l’éolien. Quelle est la situation localement ?

« C’est une catastrophe et l’éolien va s’intensifier car la Picardie doit doubler le nombre d’éoliennes dans les toutes prochaines années. Tous les villages de Thiérache vont être impactés. On va devenir une usine d’éoliennes. »

Quelles sont vos méthodes pour combattre l’éolien ?

« Il existe toujours les recours en justice mais ils coûtent cher et on a peu de moyens. On va sans doute organiser une manifestation car on ne nous écoute pas. »

Quel est l’impact des éoliennes sur la santé des habitants ?

« Des gens et des animaux sont malades et je souhaite mettre en place une étude pour le prouver avec des médecins spécialistes. Quelques-uns sont déjà d’accord pour me suivre. Les habitants ici ou sur les départements voisins ont des migraines, des problèmes cardiaques ou souffrent d’acouphène. On aimerait aussi combattre le futur transformateur installé à Le Hérie qui va être raccordé à toutes les éoliennes du nord de l’Aisne et qui est complété par une ligne souterraine de 90 000 volts sur 10 km. »

Vidéo
LA CAMERA EST LA...VOIR LA VIDEO
PUISIEUX et CLANLIEU - VERVINS 

Valérie BERNARDEAU vous invite à la grand conférence sur les implantations d'éoliennes en Thiérache, le VENDREDI 9 FEVRIER à la salle polyvalente de VERVINS à 18h .
Avec la présence du Maître Conférencier Alban D'ARGUIN auteur du livre " EOLIENNES SCANDALE D'ETAT"
(propos recueillis par Christian Menendez)

Lire
Deux élus comparaissaient ce matin devant le tribunal correctionnel de Laon pour prise illégale d'intérêts. Il leur est reproché d'avoir participé à des votes ou délibérations au sein de leurs conseils municipaux pour l'installation d'éoliennes dont ils auraient personnellement tiré profit.
L'implantation d'éoliennes dans les communes suscite souvent des polémiques. Certains élus sont accusés d'installer les mâts sur leurs terrains privés afin de toucher les loyers. Mais aujourd'hui dans l'Aisne les accusations sont tout autres : un adjoint au maire et un conseiller municipal sont jugés pour prise illégale d'intérêt.
Les deux élus auraient perçu 130 400 euros grâce à l'implantation de six éoliennes. Il y a quelques années, l'adjoint au maire de Chaource avait voté en faveur du plan éolien au sein du Conseil Municipal. Mais pour son avocat, ce vote n'est pas important, l'avis du conseil étant consultatif. Et pourtant : le parquet requerra 2 mois de prison avec sursis ainsi que la confiscation des sommes perçues et l'inéligibilité. 
Un conseiller municipal d'un petit village lui succède à la barre : lui n'a pas participé au vote mais a simplement assisté a la délibération municipale. Un fait tout de même sanctionnable depuis 2011.
Le parquet réclamera un mois de prison avec sursis 5000 euros d'amende. Les militants anti-éolien se satisfont de voir leurs signalement aboutir.
Le parquet de Laon a examiné une vingtaine de dossiers similaires. Certains ont fait l'objet de condamnations avec reconnaissance de culpabilité de la part des prévenus. D'autres ont abouti à de simples rappels à la loi car les élus n'avaient pas encore touché les sommes prévues. Enfin, certains signalements, plus nombreux, sont tombés sous le coup de la prescription. 


Valérie Bernardeau :
➻ Un projet d’éoliennes à 300 m d’un cimetière franco-allemand de la Première Guerre mondiale

➻ Ces éoliennes qui nous empoisonnent la vie !