Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

EOLIEN : Divers : politique, économie, technologie, ....(X) (janvier 2021 / ... )

 Divers : politique, économie, technologie, .....



Pièces à conviction : Eoliennes : le vent du scandale
https://www.youtube.com/watch?v=VZQJHu2N17E&noredirect=1


Voir les articles précédents sur "EOLIEN : Divers : politique, économie, technologie, ...." (I)(II)(III),(IV),(V)(VI)(VII)(VIII), et (IX) 


20/01/21 : Energies renouvelables : le gouvernement réaffirme ses objectifs
Extrait : Si le déploiement de nouvelles installations d'énergies renouvelables a stagné en 2020 selon le dernier baromètre Observ'ER, la ministre de la Transition écologique a réaffirmé l'ambition du gouvernement de tenir les objectifs fixés dans la Programmation Pluriannuelle de l'Energie. Concernant l'éolien terrestre, elle a annoncé qu'elle demanderait aux préfets de régions de cartographier les zones propices à l'implantation de nouveaux projets. Les projets d'éolien flottant devraient également se multiplier.

20/01/21 : Éolien : planifier pour réduire, voire inverser, les impacts sur la biodiversité
Extrait : À l'heure où la France reparle de planifier le développement de l'éolien, un document d'orientation de la Commission européenne souligne l'intérêt d'une planification stratégique de l'éolien et/ou des ENR pour préserver la biodiversité.
https://www.actu-environnement.com/ae/news/eoliennes-biodiversite-planification-impacts-renouvelables-36907.php4#

18/01/21 :  Éolien : le vent n’est pas et ne sera jamais rentable
Extrait : Un secteur maintenu artificiellement à coups de réglementation.
Au départ, il y a plus de vingt ans, est née une fausse bonne idée : le vent est gratuit, et l’exploiter est le moyen le plus vertueux de produire de l’énergie.
Cela fait partie des rêves écologistes, sympathiques au départ, avec un brin de poésie… mais qui tournent au vinaigre en face des réalités. C’est une situation assez courante, et la réponse de l’écologisme politique est en général de se perdre dans la dissonance cognitive, c’est-à-dire de compenser par une fuite en avant idéologique ce que lui révèlent les données factuelles.
Les subventions et les avantages initiaux donnés à la filière ne sont pas, en eux-mêmes, choquants. En effet, pour atteindre des coûts et des performances pérennes, toute activité a besoin d’expérience et d’effet d’échelle… Mais jusqu’à un certain point.

16/01/21 : Les écolos, une catastrophe écologique !
Extrait : Dans notre article du 29 septembre 2020 intitulé « Fessenheim fermée : revoilà le charbon ! », nous déplorions les conséquences désastreuses de la fermeture des centrales nucléaires dans notre pays qui s’est trouvé contraint de rallumer ses vieilles centrales à charbon alors qu’on était encore loin des rigueurs de l’hiver. Certes, cela était dû à la mise en arrêt des réacteurs, par roulement, pour les opérations annuelles de maintenance. Il n’empêche, si la centrale de Fessenheim n’avait pas été fermée, EDF n’aurait pas été réduite à ce retour en arrière écologique.
Et voilà que le vendredi 8 janvier 2021, RTE annonce que nous n’avons plus, à ce jour, aucune marge dans notre système électrique. La consommation de la France a atteint le maximum de la production possible au moyen des seules centrales nucléaires et hydrauliques. On nous annonce qu’on rallume à nouveau les très polluantes centrales à charbon rejetant 100 000 tonnes de CO2 chacune et par jour sans parler des particules fines si dangereuses pour nos poumons. Mais, me direz-vous, il y a les éoliennes et les centrales photovoltaïques que l’on implante partout à marche forcée. Elles sont là pour subvenir au manque, non ? À lui seul, l’éolien nous ont déjà coûté 121 milliards d’euros pris dans la poche des contribuables, à ce tarif, il doit pouvoir assurer… Et bien non ! Comme en septembre, il n’y a en ce moment pas de vent ! Et pas de soleil non plus. C’est tout le drame des énergies dites « renouvelables ». Merci aux Khmers verts et à leurs alliés d’extrême gauche qui ont réussi à faire basculer notre pays dans l’absurdité énergétique.
https://www.nice-provence.info/2021/01/16/ecolos-catastrophe-ecologique/

15/01/21 : Pompili souhaite cartographier "les zones propices au développement de l'éolien"
Extrait : Lors d'un débat organisé à l'Assemblée nationale sur le développement des aérogénérateurs dans les territoires, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a indiqué vouloir demander aux préfets de région de réaliser une cartographie "des zones propices au développement de l'éolien".
Mais au-delà de la volonté manifeste de l'exécutif de passer à la vitesse supérieure dans le déploiement des aérogénérateurs - qui font partie des ENR électriques ayant certes monté en puissance mais qui sont encore loin des objectifs fixés -, le propos de Barbara Pompili vise aussi à répondre aux problèmes d'acceptabilité posés par ces engins. Pour tenir le rythme de la PPE et afin "que chaque territoire prenne sa part", la ministre a ainsi estimé qui'"il faut améliorer la planification". Ce qui passe par une mobilisation des relais de l'État dans les territoires : "Je vais demander aux préfets de région d'engager la rédaction de cartographies des zones propices au développement de l'éolien, en concertation avec les acteurs locaux. Cette cartographie ne sera pas juridiquement opposable, mais pourra servir de guide lors de la mise à jour des documents d'urbanisme", a complété Barbara Pompili.
https://www.batiactu.com/edito/pompili-souhaite-cartographier-zones-propices-au-developpement-61030.php

 

14/01/21 : Éolien : la planification s’invite dans le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat
Extrait : Répondant aux députés qui font remonter des tensions persistantes dans les territoires du fait d’un développement anarchique de l’éolien, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a indiqué ce 14 janvier que cet enjeu sera débattu lors de la discussion fin mars à l'Assemblée nationale du projet de loi traduisant des propositions de la Convention citoyenne pour le climat.
14/01/21 : Éolien: le gouvernement veut accélérer, demande des cartographies aux préfets (Pompili)
Extrait : Les préfets de région seront chargés de cartographier les zones propices à l'accueil de futurs parcs éoliens terrestres, a dit jeudi aux députés la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, affirmant la volonté gouvernementale d'accélérer le déploiement de cette énergie, sur terre comme en mer.
En mer, la localisation du premier parc flottant sera annoncé prochainement, a-t-elle indiqué...
... La France prévoit 40% d'électricité d'origine renouvelable d'ici 2030. Mais le rythme d'installation reste insuffisant.
https://www.connaissancedesenergies.org/afp/eolien-le-gouvernement-veut-accelerer-demande-des-cartographies-aux-prefets-pompili-210114

14/01/21 : Éolien: le gouvernement veut accélérer, demande des cartographies aux préfets
Extrait : Les préfets de région seront chargés de cartographier les zones propices à l'accueil de futurs parcs éoliens terrestres, a dit ce jeudi aux députés la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, affirmant la volonté gouvernementale d'accélérer le déploiement de cette énergie, sur terre comme en mer....
... «Améliorer la planification»
Pour tenir l'objectif côté éolien terrestre, et «que chaque territoire prenne sa part», «il faut améliorer la planification», a dit la ministre: «Je vais demander aux préfets de région d'engager la rédaction de cartographies des zones propices au développement de l'éolien, en concertation avec les acteurs locaux». «Cette cartographie ne sera pas juridiquement opposable, mais pourra servir de guide lors de la mise à jour des documents d'urbanisme», selon elle.
Dans le projet de loi climat, il y aura en outre «une déclinaison par région des objectifs d'énergies renouvelables de la PPE, en concertation avec les collectivités, pour répartir les objectifs en fonction des potentiels et spécificités des régions», a-t-elle ajouté, relevant que les schémas d'aménagement régionaux devront à leur tour contenir des objectifs.

13/01/21Ce que change la loi ASAP
Extrait : Avec sa loi d'accélération et de simplification de l'action publique (ou loi ASAP), le gouvernement poursuit sur la trajectoire de la simplification administrative. Promulguée le 7 décembre dernier, cette loi doit bénéficier aux particuliers et aux entreprises.
Le gouvernement souhaite également déconcentrer les décisions administratives, qui seront dorénavant prises en majorité par les préfets. Au niveau des maires, elle leur offre notamment une meilleure information dans le cas de projets d'installations éoliennes et facilite les procédures pour les implantations en mer.

12/01/21 : Neuf mille éoliennes en panne : la France au bord du black-out
Extrait : Le gestionnaire du réseau électrique (RTE) vient d’annoncer qu’il prévoit une forte hausse de la consommation d’électricité en raison de la vague de froid attendue et conseille, pour « éviter tout risque de coupure », de réduire sa consommation. La France manque de courant.
https://infodujour.fr/societe/45186-neuf-mille-eoliennes-en-panne-la-france-au-bord-du-black-out

11/01/21 : Fabien Bouglé : « Nous assistons avec les éoliennes à un immense hold-up planétaire » [Interview]
Extrait : Fabien Bouglé avait publié l’an passé aux éditions du Rocher, éoliennes, la face noire de la transition écologique. Un livre qui depuis, a énormément été lu, et a amené quelques élus locaux responsables à revoir leur copie en la matière. Mais cela n’empêche pas l’éolien de se développer massivement, en Bretagne notamment, avec toutes les conséquences néfastes sur l’environnement que cela peut avoir, et sans que la facture d’énergie ne baisse.

08/01/21 : Autorisation environnementale : Seuls des changements significatifs nécessitent une actualisation du dossier
Etude d'impact -
A la suite d'une irrégularité de l'avis de l'Autorité environnementale (Ae) concernant un projet de parc éolien, une procédure de régularisation de l'autorisation environnementale a été engagée. Le nouvel arrêté est attaqué, les requérants considérant notamment que les modifications apportées au projet (modèle d'éolienne) et la présence de nouveaux parcs éoliens à proximité impliquaient la transmission à l'Ae, dans le cadre de son nouvel avis, d'études d'impact actualisées.
Question
Ces modifications nécessitent-elles une actualisation de l'étude d'impact du projet ?
Réponse
Non. La cour administrative d'appel (CAA) précise ici la notion de « changements significatifs » impliquant une actualisation du dossier dans le cadre d'une régularisation. En l'espèce, la modification du modèle d'éolienne (diminution de la hauteur de 50 cm, modification des accès) ainsi que la suppression de deux postes de livraison ne sont pas jugées significatives.
La présence de quatre nouveaux parcs éoliens à proximité du site ne l'est pas davantage. La CAA a relevé que « seuls deux de ces parcs [...] se situent à moins de 15 kilomètres du parc projeté ».
De plus, l'évaluation de l'effet cumulatif de saturation du paysage a déjà été prise en compte dans le cadre des procédures d'autorisation relatives aux quatre parcs.
CAA Douai, 3 novembre 2020, n° 16DA01098.
https://www.lemoniteur.fr/article/seuls-des-changements-significatifs-necessitent-une-actualisation-du-dossier.2123564

07/01/21 : Quelles seront les conséquences de l’installation de 15.000 éoliennes en France d’ici 2035
Extrait : La Programmation pluriannuelle de l’énergie ou PPE prévoit l’installation au cours des quinze prochaines années de 15.000 nouvelles éoliennes terrestres, ce qui multipliera par trois le parc existant. Est-ce réaliste et est-ce même souhaitable? L’énergie éolienne est incontestablement un élément de la transition énergétique. Mais sa place sera sans doute plus marginale que l’imaginent les lobbys éoliens et des administrations souvent éloignées des réalités techniques et sociales.
Oppositions locales grandissantes
Reste à savoir si 15.000 éoliennes supplémentaires en France en 15 ans est à la fois souhaitable et réaliste. Avant d’entrer dans les considérations techniques et économiques, il faut déjà bien mesurer les oppositions locales grandissantes et de plus en plus organisées à l’installation des éoliennes. Elles sont d’autant plus fortes qu’elles sont souvent considérées comme des décisions prises à Paris et imposées à la France périphérique avec même parfois des relents de révolte des gilets jaunes.
Aujourd’hui en France, au moins 70% des projets éoliens terrestres font l’objet de recours. Ce qui est frappant est l’ambivalence de l’opinion à l’égard des éoliennes. Selon un sondage OpinionWay rendu public en février 2020, près de 94% des Français sont «tout à fait» ou «plutôt» favorables au développement des renouvelables. Mais ils sont seulement 45% à être prêt à accepter «qu’un parc de 5 à 10 éoliennes soit installé à moins d’un kilomètre de chez eux». Et il ne s’agit pas d’un phénomène français. En Allemagne, qui compte 30.000 éoliennes, il est devenu presque impossible d’en installer de nouvelles.
Pour ce qui est de la réalité technique française, une tribune dans le Figaro de Jean-Louis Butré, membre du groupe d’experts «Energie et vérité», permet de bien mesurer l’ampleur du projet.
https://www.transitionsenergies.com/installation-15-000-eoliennes-france-2035/#:~:text=Une%20sous%2Destimation%20manifeste%20du%20co%C3%BBt%20de%20d%C3%A9mant%C3%A8lement&text=Selon%20l'%C3%A9tude%2C%20l',%C3%A0%2016%20milliards%20d'euros.

07/01/21 : L’utopie du « tout-renouvelable-intermittent »
Extrait : Aujourd’hui, le catastrophisme climatique promu par l’écologisme influence, voire dirige, les politiques énergétiques dans une partie du monde
Aujourd’hui, le catastrophisme climatique promu par l’écologisme influence, voire dirige, les politiques énergétiques dans une partie du monde, certainement dans l’Union européenne (green deal), de façon plus limitée voire hypocrite (greenwashing) ailleurs.