Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

Suisse (V) (janvier 2021 / ...)

Suisse



Voir les articles précédents sur "Suisse" (I)(II)(III) et (IV)

👍👉 Voisine d'éoliennes industrielles : Journal d'une amoureuse de la nature et du silence
https://voisinedeoliennesindustrielles.blogspot.com/


21/01/21Des accords confidentiels entre Groupe E et trois communes
Extrait : Trois communes ont signé, entre 2016 et 2019, une lettre d’intention confidentielle qui les lie à Groupe E pour la réalisation de parcs éoliens. Grâce à la Loi sur la transparence, les opposants ont obtenu ce document et trois députés interpellent le Conseil d’Etat.
https://www.lagruyere.ch/2021/01/des-accords-confidentiels-entre-groupe-e-et-trois-communes.html

21/01/21
L’éolien s’invite dans la campagne
Extrait : La genèse du parc éolien des Monts-de-Vuisternens jette le Conseil communal dans les turbulences

15/01/21 : Il n’y a pas assez de vent…
Extrait : Des éoliennes qui seront construites à environ 300 m de nos habitations! Allez dehors et regardez ce que représente cette distance. Comment peut-on accepter une distance aussi faible entre les habitations et les éoliennes? Pour information, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise une distance de 3 km, c’est-à-dire dix fois plus.
De plus, ce que nous ne comprenons pas, c’est que tous les scientifiques disent que nous n’avons pas assez de vent dans cette région.
https://www.laliberte.ch/news/il-n-y-a-pas-assez-de-vent-591290

15/01/21Le Mottex n’est pas un terrain de jeu pour les promoteurs
Extrait : Concerné directement par le projet éolien des Monts de Vuisternens (le Mottex), je suis resté scotché d’apprendre que notre commune de Vuisternens-devant-Romont a signé une lettre d’intention qui doit rester secrète (LL du 6.1). Ce projet d’éoliennes qui réunira huit monstres de 200 m de haut se situera à 300 m des maisons, dont la mienne.

15/01/21Des députés sans voix au chapitre sur les sept projets d’éoliennes
Extrait : A l’époque bénie du recyclage, je pense que ce questionnaire peut facilement être adapté avec des questions moins orientées et être envoyé aux candidats à l’élection des Conseils communaux des sites impactés par ces parcs industriels. Leurs réponses seront lues avec grand intérêt par leurs concitoyens qui n’ont aucune envie de voir ces monstres à quelques centaines de mètres de leur logement !

14/01/21Recours rejeté contre le parc éolien en Haute-Ajoie
Extrait : Les communes de Haute-Ajoie, Grandfontaine et Fahy s’étaient opposées à l’adoption par le Parlement jurassien de la fiche cantonale sur l’énergie éolienne. Le Tribunal fédéral leur a donné tort.
https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20210114-Recours-rejete-contre-le-parc-eolien-en-Haute-Ajoie.html

06/01/21Deux obstacles en moins pour le parc éolien de la Montagne de Buttes
Extrait : Verrivent, la société promotrice du projet éolien vallonnier, se réjouit de deux décisions récentes. A la levée d’opposition au plan d’affectation par le Tribunal cantonal mi-décembre, le canton vient également de lever les oppositions aux permis de construire.

05/01/21Parcs éoliens : Groupe E a signé une convention secrète avec trois communes
Extrait :  Les éoliennes n’en finissent pas de faire couler de l’encre. Pour rappel, le Conseil fédéral a validé l’été dernier le volet énergétique du Plan directeur cantonal fribourgeois, comprenant la délimitation de sept zones susceptibles d’accueillir des mâts. Tous ces projets sont pilotés par Groupe E. Or, un document signé entre le fournisseur d’énergie (en l’occurrence Groupe E Greenwatt) et les autorités de certaines communes qui pourraient dans le futur accueillir des hélices sur leur territoire interpelle des élus. Les députés libéraux-radicaux Antoinette de Weck (Fribourg) et Romain Collaud (Massonnens), avec sept cosignataires, s’en étonnent dans une question adressée au Conseil d’Etat (qui dispose d’un délai de deux mois pour répondre).
Les deux parlementaires appuient leur propos par une copie du fameux document, sur lequel il est écrit «Strictement confidentiel». Sur la pièce en question est aussi indiqué: «Les partenaires prévoient au travers de la présente lettre d’intention de se lier en partenariat afin d’étudier puis éventuellement réaliser ensemble un parc éolien sur votre territoire communal.» Puis plus loin, sous le chapitre «Devoirs de la commune», il est indiqué que «la commune s’engage à faire valoir son poids politique sur les autorités locales, régionales et cantonales pour favoriser le développement harmonieux des projets des partenaires» et qu’elle «s’engage à favoriser l’adhésion des propriétaires fonciers ainsi que de la population impactée».

05/01/21Production : l’éolien est aléatoire
Extrait : La production d’électricité éolienne est proportionnelle au cube de la vitesse du vent. Si le vent diminue de 20%, la production est réduite de moitié. En 2018, le facteur de charge au Mont-Crosin – un indicateur qui mesure la production effective par rapport à la capacité de l’installation – se situait à 20%.
Plus près de nous, l’entreprise spécialisée Ennova, mandatée par le Service de l’énergie cantonal, a étudié la vitesse du vent dans le secteur éolien prévu à la Sonnaz en 2016. En appliquant les résultats d’Ennova aux performances de l’éolienne annoncé par Groupe E (Enercon 138), on obtient un facteur de charge d’à peine 16%.
En outre, puisque l’éolien est aléatoire, une partie arrivera aux heures creuses et ne pourra être utilisée. Ces faits montrent la disproportion entre les investissements nécessaires et la part vraiment utile de la production d’énergie éolienne chez nous, disproportion qui sera financée par les subventions payées par les consommateurs.

05/01/21Trop de silences dans cet article
Extrait : J’ai lu avec étonnement le reportage paru dans votre édition du 28 décembre à propos des éoliennes sur les crêtes du Jura. Le texte est favorable à cette technologie, ce qui est en soi compréhensible compte tenu de l’interlocuteur qui fournit les informations, ce dernier étant à la fois paysan et surveillant des installations.
Le journaliste ne l’interroge pas sur les retombées financières de la présence d’éoliennes sur ses terres. Or ces retombées, tout à fait légales, sont importantes. Le texte accepte sans sourciller les propos sur le peu de gêne pour les voisins (bruit ou ombre portée par exemple).
Pas de questions non plus sur des réalités pourtant connues et avérées (cf. la récente enquête de Temps présent sur la RTS): l’écart entre la production promise et la réalité; la dépendance envers des subventions indispensables à l’équilibre financier des installations et à la charge du contribuable; rien sur l’énergie consommée pour les chauffer en hiver; rien sur le décalage temporel entre la demande et l’offre en énergie et, enfin, rien sur le fait que de telles installations peuvent être vendues sans contrôle et à n’importe qui.

05/01/21 : Eoliennes: à qui profitent au juste ces monstres ?
Extrait : J’ai lu avec attention l’article sur les éoliennes du Mont-Crosin paru le 28 décembre. Un exemple que Fribourg aimerait suivre, entre autres, dans le périmètre des Collines de la Sonnaz. Huit éoliennes sont prévues sur un site proche d’habitations, dans un cadre de verdure magnifique, à faible altitude où il faudrait saccager la forêt avant de bétonner et poser les éoliennes de plus de 200 mètres. Donc, rien à voir avec les conditions au Mont-Crosin, tout étant différent.…
https://www.laliberte.ch/news/eoliennes-a-qui-profitent-au-juste-ces-monstres-590180

05/01/21 : Des nuisances trop importantes
Concernée directement par le projet de parc éolien des Collines de la Sonnaz, je me suis naturellement intéressée de plus près à cette source d’énergie. Certes, je ne suis ni scientifique, ni experte en la matière, mais je crois posséder un minimum de bon sens et au vu de ce que j’ai pu découvrir, je dois me rendre à l’évidence: l’énergie éolienne en nos contrées n’est pas du tout adaptée et encore moins rentable malgré ce que l’on veut nous faire croire.
Comment accepter de saccager des kilomètres de nature, de sacrifier la faune et les oiseaux, de prendre le risque de voir les villages se vider pour… des clopinettes? En effet, dans le cas du projet des Collines de la Sonnaz, les études et différents calculs démontrent bien que le vent est tout à fait insuffisant. D’ailleurs, le site a obtenu la note la plus faible parmi les sept projets éoliens du canton du point de vue du vent.
Le jeu n’en vaut pas la chandelle, les principaux bénéficiaires sont les promoteurs bien décidés à toucher les subventions promises. On ne peut pas «planter» des éoliennes de 200 m de haut comme on plante des fleurs, dans une zone de forêt, de détente, et où 180 habitations se trouvent à proximité (entre 500 et 700 m).
Les nuisances sont très importantes: bruits, vibrations dans le sol, flashs rouges la nuit, ombres, etc. Je suis bien consciente que l’on doit trouver des solutions pour l’approvisionnement en énergie en raison de la fermeture programmée des centrales nucléaires mais, s’il vous plaît, pas n’importe où et pas n’importe comment, pensons à notre avenir et à celui de nos enfants!

05/01/21Des hélices pas à plein régime…
Extrait : Le guide de la société Juvent vante (LL du 28.12.2020) les 29 000 heures sur 35 000 (en quatre ans) durant lesquelles l’éolienne mentionnée «a produit du courant». Il n’est pas dit que cette énergie a été produite à une puissance toujours inférieure à la puissance installée et qu’elle n’aurait été produite avec les 3,3 MW de puissance nominale que durant 8800 heures en quatre ans, soit avec un facteur de charge de 25%.
Avec la décision politique de suppression progressive des centrales nucléaires (3333 MW de puissance installée et 25 280 millions de kWh produits en 2019) – qui, elles, produisent avec un facteur de charge de 86,5% – ce ne sont pas 1010 éoliennes qui seraient nécessaires, mais 3495 pour garantir ces 25 milliards de kWh par an qui viendront à manquer!
...
Rappel: la moyenne suisse des 37 machines actuellement installées (75,4 MW), ayant produit 145,9 millions de kWh en 2019, correspond à un facteur de charge de 22%. En regard, le projet controversé de Greenwatt Les Collines de La Sonnaz prévoit que chacune des six à huit éoliennes prévues, ayant une puissance nominale de 3,5 MW, y produirait 5,5 millions de kWh, soit avec un facteur de charge de 18%. Au vu de la rose des vents sur place, le jeu n’en vaut pas la chandelle.