Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

Normandie (IV) (du 01/08/2019 au ...)

Normandie

Voir les articles précédents sur "Normandie" (I)(II) et (III)


12/09/19 : Calvados : Ouistreham. Avant-port : l’extension du terre-plein Est débute
A partir de cet automne, le terre-plein, situé entre le phare et l’embouchure de l’Orne, va considérablement changer de visage. Détail des travaux.
Le projet
L’aspect de l’avant-port de Ouistreham et de la baie de la Pointe du Siège vont bientôt se trouver considérablement modifiés : les premiers travaux d’aménagement du terre-plein Est, liés à l’implantation du parc de maintenance du champs d’éoliennes de Courseulles-sur-Mer, « vont débuter à l’automne », indique Romain Bail, le maire de Ouistreham.....
https://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/ouistreham-avant-port-l-extension-du-terre-plein-est-debute-6515907

12/09/19 : Calvados : Ouistreham - Éoliennes : les dates à retenir
Juillet 2011. Appel d’offres lancé par l’État.
6 novembre 2012. L’État autorise la société Éolien Maritime France (EDF et partenaires) à exploiter un parc d’éoliennes sur le domaine public maritime. Il s’agit de la création d’un parc de 75 éoliennes, situé à 10 km de la côte, sur une surface de 50 km2. Il fournirait 90 % des besoins en électricité du Calvados. On parle alors d’un début de démarrage progressif en 2018.
Mars à juillet 2013. Débat public.
Août à octobre 2015. Enquête publique.
12 janvier 2016. Avis favorable de la commission d’enquête publique.
Juin 2016. Arrêté préfectoral d’autorisation d’exploiter.
Octobre 2016. Recours devant la cour d’appel administrative de Nantes.
Octobre 2017. Recours rejeté par la cour d’appel administrative de Nantes.
Mai 2018. Confirmation par le Conseil d’État du rejet de la cour d’appel administrative de Nantes
24 juillet 2019. Le Conseil d’État rejette les derniers recours intentés au titre de la loi sur l’eau
https://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/ouistreham-eoliennes-les-dates-retenir-6516517

08/09/19
Calvados : Curcy. Les habitants invités à visiter le parc éolien de Garcelles-Secqueville
Les tensions se cristallisent entre les habitants de Courcy autour du projet de parc éolien, envisagé dans la commune. Ils ont été invités par le constructeur éolien Epuron, à visiter le parc de Garcelles-Secqueville, samedi 7 septembre 2019.
Polémique
Les tensions peinent à s’apaiser entre les pro-éoliens et les anti-éoliens, à Courcy. Les habitants de la petite commune ont été invités par le constructeur éolien, Epuron à visiter le parc de Garcelles-Secqueville, samedi 7 septembre 2019. Une manière d’informer la population...
https://www.ouest-france.fr/normandie/courcy-14170/courcy-les-habitants-invites-visiter-le-parc-eolien-de-garcelles-secqueville-6510384


02/09/19Futur parc éolien en Normandie : une consultation publique annulée par la mairie de Bayeux
Samedi 31 août 2019, des représentants de la Commission particulière du débat public n'ont pas pu organiser le rendez-vous prévu à Bayeux pour consulter les citoyens quant au projet de parc éolien sur nos côtes. La mairie a interdit la consultation.
Tout au long de l'été, des membres de la Commission particulière du débat public...


02/09/19 : Orne : Trémont. Trois nouvelles éoliennes dans les cartons
Érigé en 2008, le parc de Trémont-Gâprée compte deux éoliennes. Trois mâts supplémentaires sont prévus pour la fin 2021, selon un projet d’extension. L’enquête publique débute le 11 septembre.
Érigé en 2008, le parc éolien de Trémont englobe actuellement deux éoliennes. Afin de répondre à un objectif régional en matière d’énergies renouvelables, le projet Trémont II vise à lui ajouter trois éoliennes supplémentaires.
Quoi ?
Datant d’une dizaine d’années, le parc éolien de Trémont a longtemps été le...
https://www.ouest-france.fr/normandie/tremont-61390/tremont-trois-nouvelles-eoliennes-dans-les-cartons-6501133

19/08/19 : Calvados : Une association anti-éolien à CourcyL'association Adefco (association de défense de Courcy) a été crée en juin 2019. Elle a pour but d'empêcher l'installation d'éoliennes.
Le 22 juin dernier, une nouvelle association est née à Courcy. Elle a été baptisée Adefco, qui signifie : association de défense de Courcy. Elle est présidée par Frédéric Georges et sont respectivement, secrétaire et trésorier, Agnès Peraud et Alain Lemouchoux.
Comme le précisent le président Frédéric Georges et les membres du bureau :
"Notre association a pour but la défense des habitants de Courcy pour tout ce qui concerne le patrimoine naturel, le patrimoine bâti, la qualité des paysages et des sites de Courcy et des communes limitrophes. Nous sommes contre l’installation de centrales éoliennes et industrielles aux portes du village. Sauvegarder, protéger et défendre le cadre de vie, la propriété, la tranquillité, la santé et la sécurité des habitants."
Lire aussi : À Courcy, près de Falaise, le projet éolien se décidera en fonction de l’avis des habitants
"Participer activement à l’évolution du village mais aussi s’opposer aux projets qui pourraient remettre en cause le but recherché et en particulier s’opposer au projet d’éoliennes aux portes du village.[…] La force de cette association est de rechercher des éléments contradictoires et objectifs permettant une autre vision de ce que les promoteurs et les pouvoirs publics souhaitent nous faire croire."
Pour le moment l’association compte une trentaine d’adhérents.
Pratique. L’adhésion est de 10 € pour une personne seule et 15 € pour un couple. L’adresse mail de l’association adefco est adefco14@gmail.com. Pour tout autre renseignement il est possible de joindre le président au 02 31 40 19 74.
La réponse du maire de Courcy, Didier Berhault
Le maire de Courcy a tenu à s’exprimer à la suite de la création de l’association Adefco.
« S’opposer au projet éolien »
À y regarder de plus près, il n’y a qu’un seul et vrai objectif : s’opposer au projet éolien.
Le président de cette association, qui en avait été informé dès le mois de janvier, avait trouvé cela intéressant. Jusqu’en avril, nous en parlions ensemble ainsi qu’avec son épouse. […] À cette époque, les éoliennes n’étaient pas encore diaboliques, elles ne rendaient pas malades, elles avaient quelques vertus et un possible rôle social.
Puis, fin avril, un de leurs amis, résident intermittent, est venu passer quelques jours de vacances dans sa propriété de Courcy. C’est là que les choses se sont gâtées. […] Au cours des dix dernières années, J’ai eu droit (par ce canal) à quelques perles. […] C’est avec bienveillance, parce que ces bizarreries émanaient d’amis, et […] parce que les sujets prêtaient à rire, que j’écoutais leurs doléances.
Il y a eu l’acquisition du château par le propriétaire (anglais). Ils s’étaient persuadé que celui-ci s’apprêtait à le démonter pour le reconstruire en Angleterre ! Mon manque de réaction devant ce péril avait tendance à agacer ces vrais défenseurs (déjà) du patrimoine de Courcy. En ne disant rien, je me suis évité une réputation de crétin « à l’internationale » […]
Théorie du complot
Je vous invite à relire, dans le courrier de l’Adefco du 5 juillet, cette phrase : « La force de cette association est de rechercher des éléments contradictoires et objectifs permettant une autre vision de ce que les promoteurs et les pouvoirs publics souhaitent nous faire croire ! » Il y a tout dedans : le complot des promoteurs et des pouvoirs publics (forcément prêts à sacrifier les populations), et cette « Force (tranquille ?) de l’association » en recherche d’éléments contradictoires et objectifs… […]
Ils vous diront que les éoliennes rendent malade les riverains. Il y a actuellement environ 8 000 éoliennes déployées en France dans environ 1 000 parcs. On peut estimer à au moins un million le nombre de riverains de ces installations. C’est un panel suffisant pour en tirer des statistiques plutôt fiables et s’il y avait une recrudescence de maladies aux abords de ces sites, l’Agence Nationale de la Santé le saurait déjà.
[…]
Un petit pas pour la planète
On peut abandonner le projet s’il y a de bons arguments pour cela ou si l’on trouve mieux à faire […]. Dehors l’obscurantisme ! S’ils ont quelque chose à faire valoir, qu’ils utilisent des arguments scientifiques. Tenter de faire croire que les éoliennes sont plus dangereuses que le nucléaire, il faut oser ! Si toutefois il est encore possible d’avoir un vrai débat, (parce que les affirmations qui vous ont déjà été assénées laissent des traces), il faudra se poser, au-delà du projet des éoliennes, la question du devenir de notre planète, sur le rôle de chacun d’entre nous et sur le rôle de notre collectivité, savoir ce que nous sommes prêts à faire concrètement pour éviter le pire. Des éoliennes à Courcy, ou un autre projet du même type ne seront pas suffisants pour sauver le monde, mais si chacun se dit « il faut faire quelque chose, mais pas nous et pas ici ! » alors il ne se passera rien. Nulle part. Ou plutôt si, les menaces qui pèsent sur le futur de notre monde se réaliseront .
https://actu.fr/normandie/courcy_14190/une-association-anti-eolien-courcy_26398825.html

15/08/19 : Calvados : Notre-Dame-de-Courson

Extrait : 
En ce qui concerne les énergies renouvelables, à Notre-Dame-de- Courson, on ne compte pas en rester là. « Nous avons un projet, encore à l’étude, de six éoliennes avec les deux communes de Fervaques et de Cernay », annonce Roland Bauchet.
https://www.ouest-france.fr/normandie/notre-dame-de-courson-14140/notre-dame-de-courson-des-panneaux-photovoltaiques-sur-la-salle-des-fetes-6480690

14/08/19Normandie. Nouveau parc éolien maritime : donnez votre avis
Alors que la localisation du quatrième parc éolien maritime normand, annoncé pour 2020, n’est pas encore définie, la Commission particulière du débat public recueille l’avis des citoyens jusqu’à la fin de l’été. Ses membres étaient à Ouistreham (Calvados), mardi 13 août 2019.
Après les projets de Courseulles-sur-Mer (Calvados), Fécamp et Le Tréport (Seine-Maritime), un quatrième projet d’éolien en mer a été annoncé pour 2020. Le choix de sa localisation, encore inconnu, se fera en concertation avec les citoyens. « Le parc se situera entre Cherbourg et Le Tréport » , précise Stéphane Lagnel, secrétaire général de la Commission particulière du débat public (CPDP), qui dépend de la Commission nationale du débat public. Il était à Ouistreham mardi 13 août, avec d’autres membres de la CPDP. Une cinquantaine de personnes sont venues donner leur avis.
« Pour les trois précédents parcs, des débats publics ont été organisés. Alors on se demande s’il y a peut-être une saturation chez les citoyens, des choses qui n’ont pas été débattues auparavant ou qui sont restées sans réponse » , s’interroge Stéphane Lagnel.
C’est pourquoi la CPDP recueille, en ligne et sur le terrain, l’avis des citoyens pour organiser au mieux le prochain débat public, qui débutera à la mi-octobre. Grâce à un questionnaire, elle détermine les sujets que le public souhaiterait aborder.
Une question revient souvent aux oreilles de Stéphane Lagnel : « Quand les parcs éoliens seront-ils construits ? » Car pour l’heure, aucun n’a vu le jour : les mises en service sont prévues à l’horizon 2022.
Cinq rendez-vous
La CPDP sera présente samedi 17 août, l’après-midi, sur le port de Saint-Valéry-en-Caux (76), lors de la Fête de la mer ; dimanche 25 août, au skatepark de la plage du Havre (76), lors du week-end de la glisse, jusqu’à 18 h, boulevard Albert-1er ; vendredi 30 août, l’après-midi et en début de soirée, à Saint-Vaast-la-Hougue (50), lors du festival des traversées Tatihou ; samedi 31 août après-midi sur la place Gauquelin-Despallières à Bayeux (14), au festival Urban spaces ; dimanche 1er septembre, le matin, sur le marché de Port-en-Bessin (14).
Les résultats de cette consultation seront dévoilés à la mi-septembre.

https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-nouveau-parc-eolien-maritime-donnez-votre-avis-6480179


13/08/19 : Eoliennes en mer : les habitants du littoral donnent leur avis
Alors que l'Etat envisage de lancer au moins un appel d'offres entre 2020 et 2024 pour implanter d'autres éoliennes au large de la Normandie, la commission nationale du débat public va interroger les habitants sur le sujet, cet été 2019.
Après les parcs de Fécamp (Seine-Maritime) et de Courseulles-sur-Mer (Calvados) entérinés le 24 juillet 2019, pourquoi pas de nouveaux projets en Normandie ? L'Etat envisage en effet de lancer entre 2020 et 2024 au moins un appel d'offre pour implanter ces machines qui produisent de l'électricité en mer.
Sur les fêtes, les festivals...
Pour cela un débat public sera nécessaire. Pour en définir les contours, un questionnaire a été lancé sur internet, à destination des citoyens. Des membres de la commission particulière du débat public (CPDP) vont également venir pendant ce mois d'août à la rencontre des habitants du littoral de la Manche, du Calvados et de la Seine-Maritime, sur des festivals, des fêtes locales, des marchés. Il s'agit d'échanger sur les questions, les interrogations, les sujets que le public souhaiterait aborder lors du débat à venir, à l'automne. Un triporteur aux couleurs du débat sera installé :
• Mardi 13 août, jusqu'à 18h30, sur la plage de Ouistreham-Riva Bella
• Samedi 17 août l'après-midi jusqu'à 18h30, sur le port de Saint-Valéry-en-Caux, à l'occasion de la fête de la mer
• Dimanche 25 août, l'après-midi jusqu'à 18h au skate-park du Havre, à l'occasion du week-end de la Glisse
• Vendredi 30 août, à Saint-Vaast-la-Hougue, à l'occasion des Traversées de Tatihou (date à confirmer)
• Samedi 31 août, l'après-midi jusqu'à 18h, place Gauquelin-Despallières à Bayeux, au festival Urban Spaces
• Dimanche 1er septembre, dans la matinée, sur le marché de Port-en-Bessin
Les résultats de cette enquête seront rendus publics en septembre.
https://www.tendanceouest.com/actualite-331223-eoliennes-en-mer-les-habitants-du-littoral-donnent-leur-avis.html

13/08/19Nouveau gigantesque projet d’éolien en mer : des rencontres aux quatre coins de la Normandie
Pour le quatrième grand projet d'éolien en mer en Normandie, le gouvernement veut demander l'avis des Normands pour éviter les oppositions. Les démarches démarrent sur les plages.
Après les projets de Courseulles-sur-Mer (Calvados), Fécamp et Le Tréport (Seine-Maritime), le gouvernement impulse un quatrième projet d’éolien en mer pour 2020.
L’idée est de créer un parc d’éoliennes d’un gigawatt, soit le double des trois premiers parcs, et « l’équivalent d’une centrale nucléaire », avait assuré François de Rugy, l’ancien ministre de la Transition écologique, lors d’une visite au Havre, vendredi 11 avril 2019.
Contrairement aux trois premiers projets, qui ont rencontré de nombreuses oppositions, ce quatrième se veut ouvert à la discussion avec les Normands. Missionnée par le gouvernement, la Commission particulière du débat public (CPDP) propose de décider avec les habitants du lieu d’implantation de ces nouvelles éoliennes.
Choisir le lieu avec les Normands
« L’idée avec ce débat public en amont de la décision du site d’implantation, c’est de prendre en compte l’avis des Normands et de trouver un site qui pourrait mettre d’accord tout le monde, que ce soit les pêcheurs, les navigateurs, les électriciens, les habitants… », précisait Jean-Pierre Tiffon, le président de la Commission particulière du débat public dans notre article du 27 juillet 2019.
En plus d’un questionnaire en ligne, lancé le jeudi 25 juillet, les membres de la Commission particulière du débat public (CPDP) seront présents sur la côte normande tout au long du mois d’août pour préparer avec les Normands le débat qui débutera à l’automne. « Cette présence permettra un échange sur les questions, les interrogations, les sujets que le public souhaiterait aborder lors du débat public », précise la CPDP dans un communiqué.
Six rendez-vous
Un triporteur aux couleurs du débat signalera leur présence sur six événements normands :
- mardi 13 août sur la plage de Ouistreham Riva-Bella, à l’occasion du NRJ Summer tour : présence l’après-midi jusqu’à 18h30, boulevard Aristide Briand.
- samedi 17 août sur le port de Saint-Valéry-en-Caux, lors de la fête de la mer : l’après-midi jusqu’à 18h30.
- dimanche 25 août au skatepark de la plage du Havre, pour le week-end de la glisse : l’après-midi jusqu’à 18h, boulevard Albert 1er.
- vendredi 30 août à Saint-Vaast-la-Hougue, lors du festival des traversées Tatihou : l’après-midi et en début de soirée.
- samedi 31 août sur la place Gauquelin-Despallières à Bayeux au festival Urban spaces : l’après-midi jusqu’à 18h.
- dimanche 1er septembre sur le marché de Port-en-Bessin qui se tient sur le port (en matinée)
Les résultats de cette enquête terrain menée par les membres de la CPDP seront rendus publics dans la première quinzaine de septembre. Ils serviront à définir les modalités les plus adaptées pour la bonne tenue du débat public dont la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) fixera, après les avoir approuvées, la date d’ouverture.
https://actu.fr/normandie/ouistreham_14488/nouveau-gigantesque-projet-deolien-mer-rencontres-quatre-coins-normandie_26488665.html

05/08/19 : Calvados : Courseulles-sur-Mer : le recours contre le parc éolien rejeté

Mercredi 24 juillet, le Conseil d'Etat a rejeté les recours contre l'installation des parcs éoliens en mer de Courseulles-sur-Mer (Calvados) et de Fécamp (Seine-Maritime). ...

02/08/19 :
Seine-Maritime : Feu vert pour l'éolien offshore au large du littoral cauchois
Douze ans après les premières concertations Douze ans après le lancement du projet, le parc éolien offshore va entrer dans sa phase opérationnelle après la validation du projet par le Conseil d'Etat. Un soulagement et une satisfaction pour les responsables politiques locaux.
Mercredi 24 juillet dernier, le Conseil d'Etat a rejeté les recours portant sur les autorisations de concession d'occupation du domaine public maritime et ainsi validé le projet de parc éolien offshore de Fécamp. Fort de 83 éoliennes Haliade General Electric de 6 MW, le parc éolien offshore produira 498 MW soit la consommation en électricité de plus de 770 000 personnes (plus de 60 % des habitants de Seine-Maritime). Sa mise en service pourrait intervenir à l'horizon 2023. A Fécamp, les réactions ne se sont pas fait attendre. Autant dire qu'elles sont positives.
3,69 millions d'euros pour les communes ...

https://www.lecourriercauchois.fr/actualite-209987-feu-vert-pour-l-eolien-offshore-au-large-du-littoral-cauchois


01/08/19 : Calvados : Courcy. Le projet d’un parc éolien divise
La petite commune de Courcy pourrait voir se construire dans les années à venir un parc éolien. Si le projet n’est qu’au stade de la réflexion, il inquiète certains habitants qui ont fondé le 22 juin 2019, l’Association de défense de Courcy.
Polémique : 
C’est un sujet désormais épineux dans la commune de Courcy. Entre trois et douze éoliennes pourraient faire leur apparition dans le paysage du petit village de ...
https://www.ouest-france.fr/normandie/courcy-14170/courcy-le-projet-d-un-parc-eolien-divise-6466488