Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

Faune, flore et élevage (IV) (janvier 2021 / ...)

 Faune, flore et élevage




Voir les articles précédents sur "Faune,flore et élevage" (I), (II) et (III)


➻ Impact des éoliennes sur l’avifaune



24/06/21 : Indre-et-Loire : Vou : Sud Touraine : la cigogne noire en passe de plomber l'exploitation d'éoliennes
Extrait : Vendredi 18 juin, devant la cour administrative d’appel de Nantes, le projet de parc éolien à La Chapelle-Blanche-Saint-Martin et Vou a connu un rebondissement. Le rapporteur public a préconisé d’annuler son autorisation d’exploitation. La préfecture d’Indre-et-Loire s’était en effet résolue le 6 janvier 2020 à délivrer les permis de construire et les autorisations nécessaires à ces cinq éoliennes envisagées aux lieux-dits La Pièce des Bois, Les Saulquins, Le Chêne Vert et La Vallée de Rabaron. Les communes de La Chapelle-Blanche-Saint-Martin et Vou, l’Association de défense de l’environnement du Besland et huit riverains avaient donc attaqué à leur tour la décision de la préfecture, cette fois-ci favorable au parc.
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/vou/sud-touraine-la-cigogne-noire-en-passe-de-plomber-l-exploitation-d-eoliennes

19/06/21 : Espagne : Pourquoi les oiseaux meurent-ils sur les lignes électriques ?
Extrait : Les lignes électriques, leurs câbles et leurs poteaux sont devenus un élément commun de l’environnement dans lequel nous vivons. Les lignes électriques traversent les montagnes et les plaines et des tours électriques apparaissent dans n’importe quel coin ou ville, modifiant le paysage.
La consommation et la production d’électricité en Espagne n’ont cessé de croître au cours des dernières décennies. Et il cessera de le faire, notamment en raison de l’arrivée de la mobilité électrique et du développement de nouvelles installations d’énergies renouvelables comme l’éolien et le photovoltaïque. Ce qui peut être une bonne nouvelle pour le mix énergétique avec l’augmentation des énergies vertes, a un fort impact sur la biodiversité, notamment sur les oiseaux. Des études récentes ont estimé qu'entre 11 000 et 33 000 rapaces meurent chaque année à cause des lignes électriques

14/06/21 : Biodiversité : Où et comment implanter les éoliennes pour épargner les chauves-souris ?
Extrait :
- L’implantation de parcs éoliens implique une mortalité accrue des populations de chauve-souris par collision avec les pales, selon notre partenaire The Conversation.
- Cette surmortalité se produit dans des quantités en mesure de porter atteinte à la survie de certaines espèces sur le court et moyen terme.
- L’analyse de ce constat a été menée par Charlotte Roemer, post-doctorante au Muséum National d’Histoire Naturelle.
Pour diminuer drastiquement le recours aux énergies fossiles et réaliser sa transition énergétique, la France s’est fixé l’objectif ambitieux de tripler ses installations d’éoliennes dans les 8 prochaines années.
https://www.20minutes.fr/planete/3057891-20210614-biodiversite-o-comment-implanter-eoliennes-epargner-chauves-souris

12/06/21Décompte des carcasses : l'abattage massif d'aigles de l'industrie éolienne se poursuit dans le monde entier
Extrait : Alors que le nombre de carcasses d'oiseaux et de chauves-souris augmente, il devient de plus en plus difficile d'ignorer le massacre sanglant et inutile de nos amis à plumes par l'industrie éolienne.

11/06/21 : Les chauves-souris sacrifiées sur l’autel des parcs éoliens
Extrait : Ce membre de la SFEPM (Laurent Arthur, chiroptérologue) a beaucoup travaillé sur l’impact de l’éolien sur les chauves-souris, d’il y a 15 ans, quand il pensait encore qu’il n’y avait aucune incidence, à aujourd’hui, où il est convaincu que les éoliennes ne sont pas compatibles avec la biodiversité.
https://www.especes-menacees.fr/actualites/chauves-souris-sacrifiees-parcs-eoliens/

03/06/21 : Les éoliennes tuent-elles les oiseaux ?
Extrait : LA VÉRIFICATION - La mort la semaine dernière d'un vautour qui faisait l'objet d'un programme de réintroduction en France relance le débat sur les effets de ces machines sur la biodiversité.
https://www.lefigaro.fr/sciences/les-eoliennes-tuent-elles-les-oiseaux-20210603

01/06/21 : “Les parcs éoliens tuent jusqu’à 200 000 chauves-souris par an en Espagne”
Extrait : Chaque année, entre 100 000 et 200 000 chauves-souris meurent en Espagne des pales des éoliennes des parcs éoliens, comme l’a révélé le président de l’Association espagnole pour la conservation et l’étude des chauves-souris (SECEMU), Juan Tomás Alcalde.
Dans une interview accordée à l’agence Efe, Tomás Alcalde, titulaire d’un doctorat en sciences biologiques, le décrit comme « inquiétant & rdquor ; qu’il y a des chiffres moyens de entre 4 et 11 chauves-souris tuées par les éoliennes par an.
https://www.marseillenews.net/les-parcs-eoliens-tuent-jusqua-200-000-chauves-souris-par-an-en-espagne.html

01/06/21 : Où et comment implanter les éoliennes pour épargner les chauves-souris ?
Extrait : Pour diminuer drastiquement le recours aux énergies fossiles et réaliser sa transition énergétique, la France s’est fixé l’objectif ambitieux de tripler ses installations d’éoliennes dans les 8 prochaines années(1).
Si le changement climatique est devenu le symbole de l’urgence environnementale, on ne doit pas oublier les autres menaces qui pèsent sur l’environnement et contribuent à l’effondrement de la biodiversité.
Certaines énergies renouvelables, présentées comme le fer de lance de la lutte contre le changement climatique, sont paradoxalement l’une de ces menaces. II devient ainsi primordial de planifier leur développement en prenant en compte les enjeux de biodiversité.

31/05/21 : Les oiseaux disparaissent et les éoliennes ne sont pas le premier coupable
Extrait : Près de 40% des espèces étudiées sont en déclin et les scientifiques alertent particulièrement sur "une hécatombe" dans le milieu agricole.
Les éoliennes, “coupables d’atteintes à la biodiversité” selon Stéphane Bern, ont-elles un impact sur la disparition des oiseaux? Oui, sans aucun doute, mais elles ne sont pas les premières en cause, exposent les scientifiques qui alertent sur “le déclin implacable” des populations d’oiseaux, dans un rapport publié ce lundi 31 mai.

30/05/21 : Une éolienne s’élève, un oiseau s’écrase
Extrait : La mort d’Angèle, gypaète barbu tué par une éolienne aux Pays-Bas, n’a pas ému notre ministre de l’Environnement, Mme Pompili.

28/05/21 : Réintroduit en France en 2020, Angèle, un vautour rarissime, a été fauché par une éolienne
Extrait : Angèle, un gypaète barbu d’un an, a été tué ce 26 mai par les pales d’une éolienne néerlandaise. Ce vautour menacé et très rare avait été libéré dans la Drôme l’an dernier. Les associations de protection des oiseaux s'alarment de plus en plus de la construction d’éoliennes près de zones où la biodiversité est riche.
https://www.marianne.net/societe/ecologie/reintroduit-en-france-en-2020-angele-un-vautour-rarissime-a-ete-fauche-par-une-eolienne

28/05/21 : UN RARISSIME VAUTOUR EST MORT APRÈS AVOIR PERCUTÉ UNE ÉOLIENNE AUX PAYS-BAS
Extrait : Le cri d'alarme des associations de protection des animaux. Réintroduit dans le sud de la France l'an dernier, un rarissime vautour est mort mercredi aux Pays-Bas après avoir percuté les pales d'une éolienne.
Les exploitants du parc éolien avaient pourtant été prévenus qu'Angèle, un gypaète barbu mâle relâché dans la Drôme en mai 2020 dans le cadre d'un programme de sauvegarde de cette espèce menacée, s'en approchait dangereusement. Il leur avait été demandé d'arrêter les turbines le temps que l'oiseau s'éloigne. En vain.
https://www.cnews.fr/monde/2021-05-28/un-rarissime-vautour-est-mort-apres-avoir-percute-une-eolienne-aux-pays-bas-1086689

27/05/21 : Angèle, un gypaète barbu réintroduit en France victime d’une éolienne aux Pays-Bas
Extrait : Le rarissime vautour avait été réintroduit l’an dernier en France, en Baronnies (Drôme) dans le cadre du programme Life Gypconnect. Il a été tué mercredi 26 mai 2021 par les pâles d’une éolienne néerlandaise déplore la Ligue Protectrice des Oiseaux.
Les alertes de la LPO
En France, les parcs éoliens en fonctionnement ou en projet se multiplient dangereusement sur les zones de présence ou de passage de l’espèce, malgré les alertes formulées par la LPO auprès des exploitants ou lors de l’instruction des autorisations administratives. La LPO et l’équipe du projet GYPCONNECT ont réalisé plusieurs documents, dont des cartographies des zones les plus sensibles, à l’attention des services instructeurs de l’Etat et des porteurs de projets, qui s’obstinent pourtant à ignorer les risques auxquels ils exposent le Gypaète barbu ainsi que d’autres grands rapaces qui sont aujourd’hui victimes d’éoliennes sans être équipés de GPS permettant de les retrouver.
Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO constate : « Porté par des ambitions louables en matière de transition écologique, le gouvernement mène aujourd’hui une politique très incitative en faveur de l’énergie éolienne sans respecter ses propres engagements internationaux en matière de biodiversité. Il en est ainsi de nombreux projets développés dans les zones Natura 2000 comme celui au large d’Oléron. La lutte contre le changement climatique ne se fera pas sur le dos de la biodiversité. Il est temps d’arrêter le développement des parcs photovoltaïques plein champs et des parcs éoliens dans les zones européennes Natura 2000 classées pour protéger notamment les oiseaux et les chauves-souris ».
27/05/21 : Un Gypaète barbu réintroduit en France victime d’une éolienne aux Pays Bas
Extrait : Tué mercredi 26 mai par les pales d’une éolienne néerlandaise, le rarissime vautour avait été réintroduit l’an dernier en France en Baronnies (Drôme) dans le cadre du programme LIFE GYPCONNECT. La LPO ne cesse de rappeler la nécessité de porter au même niveau les enjeux écologiques et énergétiques, et d’éviter l’implantation d’éoliennes en secteurs sensibles. L’actualité lui donne malheureusement raison.

25/05/21 : Le déploiement des éoliennes, un problème majeur pour la biodiversité...
...assisterons-nous silencieusement à la disparition des chauves-souris ?
https://www.sfepm.org/sites/default/files/inline-files/CP_Eolien-25mai2021-SFEPM.pdf

19/05/21 : Ils veulent protéger le milan royal en Moselle Est
Extrait : Wœlfling-lès-Sarreguemines. Lorraine Association Nature (Loana) travaille à la préservation des milans royaux qui avaient failli disparaître dans le Grand Est.
Mais les principales causes de mortalités relevées par ces spécialistes sont à chercher ailleurs. « Le milan souffre particulièrement des produits phytosanitaires déversés sur les cultures mais aussi ceux pour tuer les rongeurs. En effet, c’est un opportuniste, il préfère manger les animaux morts que de chasser et donc s’empoisonne », précise cette professionnelle de l’environnement. L’autre danger pour ce splendide rapace, ce sont les éoliennes. Depuis l’implantation la mise en route du parc de Wœlfling-lès-Sarreguemines en 2012, cinq cadavres de milans ont été retrouvés à l’ombre de ces gigantesques « ventilateurs » producteurs d’électricités (20 millions de kilowattheures par an à Woelfing). Mais ces grands rapaces ne voient-ils pas les pâles tourner ? « Au pied des éoliennes, il y a beaucoup d’oiseaux morts, notamment des passereaux. Quand un milan en repère un, il fonce dessus en regardant vers le bas . S’il peut voir la première pale, souvent il est percuté par celle qui arrive derrière », explique Marine Felten qui avec son association a milité pour qu’un arrêté soit pris pour freiner l’activité de ces éoliennes. Résultat : celui-ci bride les éoliennes deux heures après le lever du soleil, jusqu’à son coucher, de mars à octobre.

14/05/21La destruction d'un seul spécimen d'espèces protégées sans dérogation suffit pour constituer une infraction pénale
Extrait : Biodiversité 
Entre 2011 et 2016, plusieurs spécimens de faucon crécerellette, une espèce protégée, sont morts après être entrés en collision avec des éoliennes. Les exploitants ne disposaient pas de dérogation à l'interdiction de destruction d'espèces protégées (art. L. 411-1 du Code de l'environnement [C. env]).
Une association de défense de l'environnement estimait que le délit d'atteinte à la conservation d'espèces animales non domestiques protégées, prévu à l'
article L. 415-3 du C. env. , était constitué. Elle en demandait réparation pour le préjudice subi.
Question
Le délit prévu à l'article L. 415-3 était-il constitué ?
Réponse
Oui. La cour d'appel rappelle tout d'abord que la destruction, sans dérogation, d'un seul spécimen d'une espèce protégée peut caractériser l'infraction prévue par l'article L. 415-3 du code.
https://www.lemoniteur.fr/article/la-destruction-d-un-seul-specimen-d-especes-protegees-sans-derogation-suffit-pour-constituer-une-infraction-penale.2144429

14/05/21 : Moselle : Woelfling-lès-Sarreguemines : Protection du milan royal : les éoliennes bridées par un arrêté préfectoral
Extrait : La préfecture, suite à l’action de militants de Lorraine association nature et de Hêtre vit vent, a pris un arrêté. Celui-ci bride les éoliennes deux heures après le lever du soleil, jusqu’à son coucher, de mars à octobre. Objectif : préserver le milan royal.
https://www.republicain-lorrain.fr/environnement/2021/05/14/protection-du-milan-royal-les-eoliennes-bridees-par-un-arrete-prefectoral

10/05/21Les associations de protection de la nature ne peuvent pas être favorables aux éoliennes
Extrait : Le dogmatisme idéologique ne saurait être plus important que la véritable défense de l’environnement. Il est temps de mettre certaines organisations devant leurs contradictions.
https://www.valeursactuelles.com/societe/les-associations-de-protection-de-la-nature-ne-peuvent-pas-etre-favorables-aux-eoliennes/

04/05/21Norvège ÉOLIENNE : UN AIGLE DE MER COUPÉ EN DEUX (VIDÉO)
Extrait : L’éolien est présenté comme une énergie verte et renouvelable et, a bien des égards, ça l’est. Mais à creuser un peu plus loin, on se rend compte que c’est loin d’être le cas.
Chaque année les champs d’éoliennes tuent des milliers d’oiseaux, qu’ils soient migrateurs ou non, à l’image de cet aigle de mer littéralement coupé en deux à Harbaksfjellet en Norvège.
https://www.chassepassion.net/actualite-de-la-chasse/chasse-a-letranger/eolienne-un-aigle-de-mer-coupe-en-deux-video/

29/04/21 : Deux-Sèvres : En Thouarsais, ces éoliennes qui menacent des espèces d’oiseaux protégées
Extrait : Le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres a mesuré un réel impact des éoliennes sur plusieurs espèces d’oiseaux protégées. Alors que les projets se multiplient autour d’Irais, près de Thouars.
Le souci, c’est que le nouveau parc se situera au beau milieu de l’unique couloir migratoire du secteur, alors que les parcs existants impactent déjà plusieurs espèces d’oiseaux menacées. La zone comprend pas moins de six espèces patrimoniales, dont cinq sont protégées : l’outarde canepetière, le busard cendré, le busard saint-martin, le busard des roseaux, l’œdicnème criard, mais aussi le courlis cendré. Si les machines ne posent a priori pas de problème à l’œdicnème, ce n’est pas du tout le cas de l’outarde et du busard cendré, dont les Deux-Sèvres font partie des derniers bastions européens.

27/04/21 : Aveyron : Saint-Affrique : Le lycée en partenariat avec la LPO
Extrait : Les éoliennes perturbent les rapaces
"On voit que depuis 2004 la population des oiseaux liée au milieu agricole a baissé de 32,3 %, observe Alain Hardy. C’est le groupe d’oiseaux le plus impacté parmi ceux étudiés. Mais à la ferme du Cambon ce n’est pas le cas. Je pense que c’est lié à la qualité des milieux naturels locaux et à une agriculture qui reste peu impactante. On a même le retour et l’arrivée de quelques espèces comme la pie-grièche écorcheur, un migrateur, qui s’est réinstallée depuis trois ans." Est également présent le cisticole des joncs, une espèce méditerranéenne qui a tendance à remonter sous nos latitudes avec le réchauffement climatique. "En effet, dans les milieux préservés où les pratiques agricoles restent peu impactantes, on observe au niveau national une limitation de cette érosion des espèces, observe Alain Hardy. C’est encourageant. Mais ce qui pose le plus de problèmes aujourd’hui, c’est l’artificialisation des milieux. Cela limite l’expression de la biodiversité dans les cas. Il y a des impacts négatifs que l’on mesure très mal. Face à une éolienne, un rapace va avoir un vol d’évitement qui limite sa surface de prospection. Cela limite donc les densités globales de cette population."

22/04/21 : Etats-Unis / Canada : Les éoliennes, de grandes tueuses d’oiseaux ? Faux 😡
Extrait : L’idée que les éoliennes soient de grandes tueuses d’oiseaux revient de façon récurrente depuis des années. On l’a même entendue de la bouche de l’ancien président Trump, lors de son débat télévisé avec Joe Biden. Alors que l’été approche, le Détecteur de rumeurs a voulu vérifier ce qu’il en était.
Selon le US Fish and Wildlife Service, les éoliennes tuent effectivement, en moyenne, 230 000 oiseaux par année aux États-Unis. Ça représente environ 1 décès sur 14 200 morts « accidentelles » d’oiseaux —ou un sur 8600, si on exclut les oiseaux tués par les chats.
https://www.pieuvre.ca/2021/04/22/environnement-energie-eolienne-oiseaux-accidents/

08/04/21Espagne : Endesa devant la justice après l'électrocution de centaines d'oiseaux
Extrait : Cigognes, buses, vautours... Des centaines d'oiseaux électrocutés entre 2018 et 2020 : le parquet de Barcelone a lancé des poursuites contre le géant espagnol de l'énergie Endesa après la mort de centaines de volatiles à cause de ses lignes haute tension.
https://www.connaissancedesenergies.org/afp/espagne-endesa-devant-la-justice-apres-lelectrocution-de-centaines-doiseaux-210408

02/04/21 : Hérault : Les faucons menacés gagnent contre les éoliennes d’EDF
Extrait : La justice vient de condamner EDF Renouvelables pour la mort de dizaines de faucons crécerellettes sur des parcs éoliens dans l’Hérault, ne possédant pas de dérogation à la destruction de cette espèce protégée. Une décision importante dans le délicat dossier des conséquences des éoliennes sur les oiseaux et chauve-souris. La filière pourrait être contrainte d’éloigner ses pales des zones fréquentées par les espèces protégées.

02/04/21Etats-Unis : Le bruit des pales d’éoliennes offshore modifie le comportement des calmars à long nez – Science News.co.uk
Extrait : Le calmar longimane (Doryteuthis pealeii) est un calmar de la famille des Loliginidae qui vit principalement dans l’Atlantique Nord, de Terre-Neuve au Golfe du Venezuela. Ce calmar se nourrit presque exclusivement d’autres poissons, mais pendant l’automne, et dans les eaux du large, il peut aussi manger d’autres calamars. Ce céphalopode est notamment utilisé comme modèle dans certaines recherches scientifiques sur les axones (projections longues et fines des neurones du cerveau).
Une équipe de chercheurs de la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI), ainsi que d’autres instituts, a découvert que le bruit des pales des éoliennes situées au large des côtes des États-Unis modifie leur comportement alimentaire. Ian Jones, l’auteur principal de l’étude, publiée dans Marine Environmental Research, se considère également inquiet car ce calmar est très important non seulement sur le plan écologique mais aussi sur le plan commercial car c’est une espèce très pêchée.
Et c’est encore plus préoccupant quand on sait qu’il est prévu, au cours de ces années 2020 et 2030, d’installer plusieurs parcs éoliens offshore au large de la côte nord-est des États-Unis.

01/04/21 : Hérault : Les faucons menacés gagnent contre les éoliennes d’EDF
Extrait : La justice vient de condamner EDF Renouvelables pour la mort de dizaines de faucons crécerellettes sur des parcs éoliens dans l’Hérault, ne possédant pas de dérogation à la destruction de cette espèce protégée. Une décision importante dans le délicat dossier des conséquences des éoliennes sur les oiseaux et chauve-souris. La filière pourrait être contrainte d’éloigner ses pâles des zones fréquentées par les espèces protégées.
Le 2 mars dernier, la cour d’appel de Versailles a condamné sept sociétés éoliennes, toutes filiales d’EDF Renouvelables, pour la mort de faucons crécerellettes : le producteur d’électricité ne disposait pas d’autorisation ni de dérogation à la destruction de cette espèce menacée d’extinction.
L’affaire se situe sur le causse d’Aumelas, à l’ouest de Montpellier, une des dernières grandes réserves de biodiversité de la plaine de l’Hérault. En 2002, Alain Ravayrol, naturaliste spécialiste des rapaces, y aurait découvert une petite colonie de faucons crécerellettes (Falco naumanni), « une espèce très grégaire, qui niche dans les villages autour de sa zone de chasse ». C’est dans ce secteur, avec plusieurs aires classées « zones de protection spéciale » pour l’avifaune, qu’EDF Renouvelables a entrepris, via des filiales, la construction de trente-et-une éoliennes.

🐴30/03/21 : En Mayenne. Le parc éolien nuirait à la santé des chevaux
Extrait : Situé entre le Maine-et-Loire et la Mayenne, à Pouancé et Senonnes, le Centre d’entraînement régional de galop de l’Ouest conteste, en appel, le voisinage du parc éolien des Halleries. Il met en avant l’impact des éoliennes sur la santé de leurs chevaux de course.
On approche de l’épilogue de cette longue mésentente entre le Centre d’entraînement régional de galop de l’Ouest (Cergo), à cheval sur les communes de Pouancé (Ombrée-d’Anjou, Maine-et-Loire) et Senonnes (Mayenne) depuis 2001, et le porteur du projet de parc éolien des Halleries, envisagé à moins de 1 000 m des pistes. Une audience s’est tenue, ce mardi 30 mars, à la cour administrative d’appel de Nantes.

11/03/21 : AumelasParc éolien dans l’Hérault : l’impact sur la faune pointé du doigt par la justice
Extrait : La cour d’appel de Versailles reconnaît les conséquences du site d’Aumelas sur le faucon crécerellette et condamne EDF renouvelables à indemniser France nature environnement.
Les éoliennes du massif de la Moure, dans l’Hérault, vont-elles être contraintes à une pause ? Elles semblent en tout cas soulever des vents contraires.
https://www.midilibre.fr/2021/03/11/parc-eolien-dans-lherault-limpact-sur-la-faune-pointe-du-doigt-par-la-justice-9419876.php

11/03/21 : Hérault : AumelasLa LPO suit le dossier de très près
Extrait : La LPO, Ligue pour la protection des oiseaux, suit de très près l’impact du parc éolien d’Aumelas sur l’avifaune. L’association supervise dans l’Hérault, depuis le début des années 2000, le plan national d’actions sur le faucon crécerellette.
https://www.midilibre.fr/2021/03/11/la-lpo-suit-le-dossier-de-tres-pres-9419857.php

10/03/21 : Hérault : Lunas : Démontage de sept éoliennes : les écologistes de l'Hérault savourent leur victoire
Extrait : C’est une première en France. Le tribunal d’instance de Montpellier a ordonné le démantèlement des sept éoliennes de Lunas, dans l’Hérault. Après un long combat, les associations écologistes savourent leur victoire.

10/03/21 : Hérault : Démontage de sept éoliennes : les écologistes de l'Hérault savourent leur victoire
Extrait : C’est une première en France. Le tribunal d’instance de Montpellier a ordonné le démantèlement des sept éoliennes de Lunas, dans l’Hérault. Après un long combat, les associations écologistes savourent leur victoire.

10/03/21Hérault : Les exploitants d'un parc éolien condamnés à réparer la destruction d'espèces protégées
Extrait : Par une décision du 2 mars 2021, la cour d'appel de Versailles a reconnu la responsabilité de sept sociétés exploitant le parc éolien d'Aumelas (Hérault) dans la destruction d'espèces protégées et les condamne à réparer le préjudice moral subi par France Nature Environnement (FNE) à hauteur de 3 500 euros.

08/03/21 : Hérault : Parc éolien condamné pour destruction d’espèces protégées
Extrait : Entre 2006 et 2012, 31 éoliennes ont été installées sur le Causse d’Aumelas dans l’Hérault, au sein d’un site Natura 2000 désigné pour la protection d’espèces d’oiseaux menacées. Ces éoliennes sont exploitées par 7 filiales de la société EDF. Par une décision – sans précédent – du 2 mars 2021, suite à un recours de France Nature Environnement, la cour d’appel de Versailles a déclaré ces 7 sociétés responsables de destruction illégale d’espèce protégée.

08/03/21 : Hérault : Le parc éolien d'Aumelas condamné pour la destruction de faucons crécerellette
Extrait : La cour d'appel de Versailles vient de condamner EDF et ses filiales à verser 500 euros à l'association France nature environnement et rappelle que la destruction d'espèces protégées est interdite. La FNE renouvelle sa demande de démontage.
La FNE demande à EDF Renouvelables France et sept de ses filiales de démonter les 31 éoliennes d'Aumelas, implantées à Aumelas, Poussan, Montbazin et Villeveyrac. L'association France Nature Environnement s'appuie sur la décision de la cour d'appel de Versailles du 2 mars 2021 qui rappelle que la destruction des espèces protégées par les éoliennes est interdite, contredisant ainsi la décision du tribunal de grande instance de Nanterre en première instance.

03/03/21 : Aisne : Mâchecourt : un rapace tué par une éolienne sur ses terres agricoles
Extrait : Un agriculteur a retrouvé près des terres qu’il cultive un rapace tué par une pale d’éolienne, un fait pas anodin à ses yeux.
https://abonne.lunion.fr/id237597/article/2021-03-03/machecourt-un-rapace-tue-par-une-eolienne-sur-ses-terres-agricoles

28/02/21Allemagne : Pygargue à tête blanche transmis aux Pays-Bas mort par collision avec une éolienne allemande
Extrait : Un pygargue à tête blanche juvénile qui a été marqué dans le Biesbosch à Dordrecht n'a pas survécu à une collision avec le rotor d'une éolienne en Allemagne. En 2019, l'oiseau de proie a reçu un émetteur avec dix conspécifiques pour en savoir plus sur les régions où les pygargues à tête blanche vont et comment ils survivent. Le pygargue à tête blanche mort est la première mort de ce groupe, rapporte dimanche le site Web Nature Today .

26/02/21 : Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Extrait : Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité de leur exploitation. Ce 18 février, une audition publique était organisée au Sénat à ce sujet.
https://www.action-agricole-picarde.com/les-champs-electromagnetiques-maux-du-xxie-siecle-chez-les-animaux

25/02/21 : Moselle : Bridage des éoliennes de Woelfling-Lès-Sarreguemines après 5 cadavres de milans royaux
Extrait : Une énergie peut être renouvelable, une espèce disparue ne l’est pas… (A.Willame)
Après 9 ans de mise en service, et le triste record de 5 cadavres de milans royaux retrouvés sous ses éoliennes depuis sa mise en fonctionnement , le parc éolien de Woelfling-lès-Sarreguemines vient (enfin !) de faire l’objet d’un arrêté préfectoral lui imposant des mesures correctives pour réduire la mortalité.
Cet arrêté, paru le 29 décembre 2020, impose l’arrêt des éoliennes de 2 heures après le lever du soleil jusqu’à son coucher, du 1er mars au 31 octobre, correspondant à l’intégrité de la période de reproduction ainsi qu’à une majeure partie du flux migratoire postnuptiale de l’espèce.
Les mesures de bridage proposées par la DREAL Grand Est et mise en application par le préfet s’accompagneront d’un suivi environnemental et d’une étude comportementale sur le Milan royal afin d’évaluer l’efficacité de ces mesures.

19/02/21 Ondes électromagnétiques : Les parlementaires questionnent l'impact des ondes sur les animaux d'élevage
Extrait : Suite à une saisine de la Commission du développement durable de l'assemblée nationale, l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techniques a organisé plusieurs tables-rondes, le 18 février, sur le sujet délicat de l'impact des ondes électromagnétiques sur les animaux d'élevage.
Comportements anormaux, perte de productivité et de qualité, décès inexpliqués… Ces constatations, des éleveurs installés à proximité d’installations électriques, d’éoliennes, d’antennes relais, sont des centaines à les faire. Néanmoins, le lien direct entre les ondes électromagnétiques et les problèmes rencontrés dans l'élevage reste difficile à établir, et les pistes d’amélioration et de recours, pour les producteurs concernés, s’avèrent quasi-inexistantes. Saisi par la Commission du développement durable de l’Assemblée nationale, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST) a organisé le 18 février près de quatre heures d’audition et de témoignages d’experts, d’éleveurs, de vétérinaires, de scientifiques.

11/02/21 : Les chauves-souris sont dangereusement attirées par les éoliennes et personne ne sait pourquoi
Extrait : Selon une nouvelle étude, les chauves-souris pourraient être attirées, pour une raison inconnue à l’heure actuelle, par les éoliennes et cela inclurait l’une des chauves-souris les plus communes en Europe (Pipistrellus pipistrellus).
Les chercheurs ont surveillé 23 parcs éoliens en Grande-Bretagne et les ont comparés avec des endroits similaires sans éoliennes. Ils ont constaté que la présence de chauves-souris à proximité de zones équipées d’éoliennes était environ un tiers plus élevée.
Pour l’instant, les chercheurs ne savent pas pourquoi ces chauves-souris semblent être attirées par les zones équipées de turbines, mais ils ont émis quelques hypothèses. Il y a peut-être plus d’insectes présents près des turbines qui sont considérés comme des proies naturelles pour les chauves-souris.
En tout cas, les chauves-souris elles-mêmes semblent être littéralement attirées par les turbines qui peuvent s’avérer très dangereuses pour leur santé car, comme cela peut arriver avec les oiseaux, le mouvement rapide des pales elles-mêmes peut les tuer ou les blesser très gravement.

10/02/21 : La règlementation « espèces protégées », ses contraintes et risques pour les projets éoliens onshore et offshore
Extrait : Milan Royal, Grand Tétras, Cigogne noire… les développeurs de projets éoliens sont devenus familiers de ces espèces protégées. Certaines espèces animales et végétales sont protégées et en application de l’article L. 411-1 du Code de l’environnement, il est notamment interdit de détruire ces espèces et d’altérer leurs habitats naturels.

10/02/21 : Loire-Atlantique : Parc éolien des quatre Seigneurs (44) : l’arrêt s’impose pour principe de précaution
Extrait : Le Mouvement de la ruralité considère que la publication du rapport ministériel sur l’état des élevages à proximité du parc des quatre Seigneurs impose son arrêt pour principe de précaution.
Le rapport CGEDD et CGAAER (lire le document) dispose pour la première fois de faits établis concernant des problèmes évidents sur les élevages bovins et nécessitant une étude avec un arrêt du parc pour dix jours.
Ce rapport renforce l’urgence à stopper ce parc éolien et confirme le choix d’une plainte déposée par LMR devant la Cour de Justice de la République (CJR), concernant le Premier ministre et trois ministres dans ce dossier.
https://www.lemouvrural.fr/fr/environnement/69-eolien/584-parc-eolien-des-quatre-seigneurs-44-l-arret-s-impose-pour-principe-de-precaution?fbclid=IwAR2uCDhKC48Uc63PFGAeazDzciOjnKqmEqrEANMV4J4ttzq0Tv_PNQ8Jhgs

🐄10/02/21 : Loire-Atlantique : La suspension des éoliennes de Nozay, accusées de tuer des vaches, préconisée
Extrait : Un rapport public préconise un arrêt total pendant dix jours du parc éolien de Loire-Atlantique

🐄10/02/21 : Loire-Atlantique : Santé animale : un rapport préconise l’arrêt d’un parc éolien
Extrait : Une mission, commandée par deux ministères, préconise un arrêt test de dix jours du parc éolien des Quatre Seigneurs, à Nozay (Loire-Atlantique). Depuis sa construction en 2012, deux éleveurs constatent d’importants troubles de la santé sur leurs vaches.

🐄10/02/21 : Loire-Atlantique : Nozay. Un rapport préconise de suspendre les éoliennes
Extrait : Un rapport public préconise un arrêt total pendant dix jours du parc éolien de Nozay pour réaliser un « test », après d’importants troubles constatés dans deux élevages de vaches laitières situés à proximité, a-t-on appris mardi.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nozay-un-rapport-preconise-de-suspendre-les-eoliennes-c9e7f00e-6b7e-11eb-a586-d62d393676f2

🐄10/02/21 : Loire-Atlantique : Éoliennes de Nozay : la suspension du parc préconisée après des nuisances
Extrait : Un rapport public préconise un arrêt total pendant dix jours du parc éolien de Nozay (Loire-Atlantique) pour réaliser un « test », après d'importants troubles constatés dans deux élevages de vaches laitières situés à proximité, a-t-on appris mardi.

🐄10/02/21 : État des élevages à proximité du parc éolien des Quatre Seigneurs en Loire-Atlantique
Extrait : Le CGAAER et le CGEDD ont été chargés d'examiner les problèmes sanitaires et de bien-être animal rencontrés depuis 2012 par des élevages riverains d'un parc éolien en Loire-Atlantique.

10/02/21La règlementation « espèces protégées », ses contraintes et risques pour les projets éoliens onshore et offshore
Extrait : Milan Royal, Grand Tétras, Cigogne noire… les développeurs de projets éoliens sont devenus familiers de ces espèces protégées. Certaines espèces animales et végétales sont protégées et en application de l’article L. 411-1 du Code de l’environnement, il est notamment interdit de détruire ces espèces et d’altérer leurs habitats naturels.
Ces dispositions doivent être articulées avec celles de l’article L.411-2 I) 4° qui prévoient la possibilité pour les autorités administratives d’accorder des dérogations à ces interdictions, sous réserve que les trois conditions cumulatives suivantes soient réunies :
- Il n’existe pas d’autre solution satisfaisante pouvant être évaluée par une tierce expertise ;
- La dérogation ne doit pas nuire au maintien, dans un état de conservation favorable, des populations des espèces concernées dans leur aire de répartition naturelle ;
- La dérogation délivrée doit être justifiée au regard de cinq motifs dérogatoires. Parmi ces motifs figure notamment : l'intérêt de la santé et de la sécurité publiques ou pour d'autres raisons impératives d'intérêt public majeur, y compris de nature sociale ou économique, et pour des motifs qui comporteraient des conséquences bénéfiques primordiales pour l'environnement.
Cette dérogation appelée communément « dérogation espèces protégées » ou « DEP » est incluse depuis le 1er mars 2017 dans l’autorisation environnementale.

03/02/21Les éoliennes tuent chaque année plus d’un million d’oiseaux aux États-Unis, selon une étude
Extrait : L’American Bird Conservancy a publié le 26 janvier dernier une étude où elle estime que les éoliennes sont responsables de la mort d’au moins un million d’oiseaux chaque année aux États-Unis. L’association craint que la multiplication de ces installations dans le pays ne mette en danger des espèces protégées.
https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/les-eoliennes-tuent-chaque-annee-plus-d-un-million-d-oiseaux-aux-etats-unis-selon-une-etude-7141664

03/02/21Etats-Unis : un million d'oiseaux tués par des éoliennes chaque année
Extrait : L’American Bird Conservancy vient de publier cette estimation. Elle s'inquiète de l'augmentation des éoliennes aux États-Unis, en particulier pour des espèces déjà en danger.
L’une des plus grandes associations d’ornithologie au monde, l'American Bird Conservancy, estime qu'un million d'oiseaux, a minima, sont tués par des éoliennes aux États-Unis chaque année. A minima, car les chiffres les plus précis datent de 2012. Des scientifiques avaient alors collecté les cadavres d’oiseaux au pied des éoliennes, notamment à l'aide de chiens renifleurs estimant ainsi que 360 000 oiseaux entraient en collision avec les pales ou les mats chaque année. Mais cette énergie renouvelable a augmenté de 47% depuis dix ans, avec plus de 65 000 éoliennes aujourd’hui. Ils comptent aussi les électrocutions avec les raccordements au réseau supplémentaire et aussi les oiseaux qui ne peuvent plus nicher au sol, dérangés par les installations. Si rien n’est fait d’ici 2030, ce sera cinq millions d'oiseaux par an qui y laisseront des plumes. Mais les ornithologues aimeraient avoir des données plus précises de la part des opérateurs pour voir si leur estimation n’est pas trop basse.
60 000 oiseaux tués en France, selon les estimations
En 2017, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) estimait qu’en moyenne sept volatiles étaient tués par éolienne et par an. Si on fait la même règle statistique aujourd’hui alors que nous avons environ 8 500 éoliennes, cela signifie que presque 60 000 oiseaux sont tués par an en France, à cause des éoliennes. Ici, il n'y a pas de fil électrique en plus, parce qu'ils sont enterrées entre le parc et le réseau, et la mortalité est très hétérogène d’un parc à un autre. Une base de données de cette mortalité vient d’être lancée sous l’égide du Muséum national d’histoire naturelle. Chaque opérateur doit la remplir et discuter avec les scientifiques de ses impacts.
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/etats-unis-un-million-d-oiseaux-tues-par-des-eoliennes-chaque-annee_4264739.html

🐄31/01/21 : Somme : De l’électricité dans l’herbe : enquête sur des élevages en souffrance
Extrait : Dans la Somme, à la ferme Au gré des roses, Yann Joly s’est séparé de ses 120 vaches laitières il y a cinq ans. Avec elles se sont évanouis les rêves d’une vie. Yann a fait une croix sur son métier d’éleveur et ne transmettra jamais son troupeau à sa fille...
Il y a bien une concomitance entre l’apparition des symptômes et l’implantation des éoliennes, mais impossible de l’expliquer scientifiquement. Alors, la discussion avec le directeur de la société de gestion Caen Renewables Energy, qui exploite les éoliennes, reste au point mort....
Les plaintes pourraient, en effet, se multiplier. Dans toutes les régions françaises, des éleveurs témoignent de similaires et incompréhensibles descentes aux enfers.

🐄26/01/21 : Maine-et-Loire : Les Mauges. Parc éolien de Tillières : les agriculteurs saisissent le conseil d’État
Extrait : La famille Guéry, installée à Tillières (Sèvremoine), dans le Maine-et-Loire, a décidé de saisir la plus haute juridiction administrative en France. Ces exploitants agricoles souhaitent empêcher l’installation d’un parc éolien à moins de 500 mètres de leur ferme.

🐄25/01/21 : Loire-Atlantique. Nuisances liées aux éoliennes : une agricultrice attaque des ministres en justice
Extrait : Elle impute les nuisances subies sur son élevage de vaches laitières et sur sa propre santé à la proximité d’un parc éolien : une agricultrice installée à Saffré dépose plainte contre quatre ministres.
Installée à Saffré, au nord de Nantes, Céline Bouvet, 46 ans, a déposé plainte auprès de la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR). Sont visés le Premier ministre Jean Castex, le ministre de la Santé, Olivier Véran, l’actuelle ministre la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompili, et son ancienne titulaire, Elisabeth Borne, pour "complicité par aide à l’administration de substances nocives", à titre principal, et pour omission de combattre un sinistre, à titre subsidiaire, a fait savoir son avocat, Me Fabrice Di Vizio, du barreau de Paris.
Comme d’autres riverains, l’agricultrice impute les "nuisances" subies sur son élevage de vaches laitières et sur sa propre santé à la proximité d’un parc éolien. Elle a également déposé une plainte contre X pour "administration de substances nocives" devant le tribunal judiciaire de Nantes.
22/01/21Royaume-UniLes parcs éoliens tuent «20 fois plus d'aigles qu'on ne le pensait», mais la RSPB ferme les yeux.
Extrait : Les éoliennes abattent des millions d'oiseaux et de chauves-souris chaque année , selon les dernières recherches d'un groupe caritatif américain qui sont en fait honnêtes.
Ces statistiques alarmantes ne semblent cependant pas déranger les groupes caritatifs au Royaume-Uni qui sont censés être responsables de la protection de ces créatures. 
Comme nous l'avons déjà souligné, la RSPB a une approche plutôt hypocrite des parcs éoliens au Royaume-Uni qui frôle l'absurde.

22/01/21 : Charente-Maritime : Feu vert pour le parc éolien au large d’Oléron : "le pire endroit et la pire année" pour la LPO
Extrait : "C’est le pire endroit pour implanter un projet industriel polluant. On est dans un parc naturel marin, qui est une zone Natura 2000, une zone ZSC [zone spéciale de conservation] et une zone ZPS [zone de protection spéciale]. C’est aussi la pire année. Rouvrir ce projet l’année de la biodiversité situe ce que pense réellement ce gouvernement de la biodiversité."
Dominique Chevillon n’est pas surpris outre mesure. "Avec de nombreuses associations, nous nous sommes préparés à cette décision. Un long combat va s’ouvrir. Nous sommes extrêmement déterminés", assure-t-il.
18/01/21 : Norvège : Cinq aigles de mer retrouvés morts dans des éoliennes
Extrait : En 2019 et 2020, cinq aigles de mer ont été tués dans une collision avec des éoliennes à Fosen à Trøndelag.
Les aigles ont été trouvés par hasard, écrit Adresseavisen . C'est Fosen wind, qui est à l'origine de plusieurs éoliennes dans le centre de la Norvège, qui a communiqué les chiffres au journal. Un expert en aigle à qui Adressa s'est entretenu pense que plus d'oiseaux morts auraient été trouvés s'il y avait eu une recherche systématique.
Tous les aigles de la mer morte ont été trouvés dans cinq éoliennes différentes sur la côte de Trøndelag. Les autorités n'obligent pas Fosen Vind à rechercher et à enregistrer systématiquement les oiseaux morts après la mise en service des centrales électriques.

🐄14/01/21 : Loire-Atlantique : Les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
Extrait : En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une commission d’enquête mise en place en juin 2020 devrait rendre ses conclusions d’ici fin janvier.
En 2019, les deux élevages ont réalisé la mise en conformité électrique de leurs installations. «Les problèmes ont continué, ce qui prouve qu’ils viennent de l’extérieur, soit des infra-sons, soit des ondes électro-magnétiques véhiculées par l’eau dans le sol.» En juin 2020, une commission d’enquête a été mandatée par les ministères de la Transition écologique et de l’agriculture pour auditionner tous les acteurs et faire la synthèse des études réalisées. Son rapport est attendu d’ici fin janvier.
https://www.reussir.fr/lait/loire-atlantique-des-eleveurs-victimes-des-eoliennes-attendent-un-ultime-rapport

🐄13/01/21 : Plus de 400 cas en 8 ans - En Loire-Atlantique, des éleveurs accusent les éoliennes de tuer leurs bovins
Extrait : En Loire-Atlantique, à Puceul, ce sont plus de 400 cas de morts de bovins qui sont à déplorer en 8 ans sur la ferme de la famille Potiron. Pour le couple d’éleveurs, l’explication est à chercher du côté du parc éolien installé en 2012. Une commission d’enquête mise en place en juin 2020 devrait prochainement rendre ses conclusions. Médias et réseaux sociaux relaient les faits mais l’attente de solutions est longue pour les éleveurs. Les époux Potiron envisagent de déplacer leur exploitation.

🐄13/01/21 : Morbihan : Mortalité dans des élevages : les ondes électriques et électromagnétiques incriminées
Extrait : Depuis plusieurs années maintenant, des éleveurs constatent de sérieux problèmes dans leurs élevages, dont la source pourrait venir des ondes électriques et électromagnétiques. Les éoliennes, les antennes relais ou encore les lignes électriques sous-terraines sont pointées du doigt.
Voilà cinq ans que les soucis des trois frères Le Strat ont commencé. Ils ont fait construire un bâtiment agricole pour agrandir leur exploitation située à Crédin dans le Morbihan et passer de 50 à 120 vaches laitières. Ils pensaient augmenter leurs revenus. Mais ils n'ont récolté que des ennuis avec leurs bêtes.

06/01/21 : Vienne : Un couloir de migration
Extrait : Le sud Vienne s’inscrit, à l’automne et au printemps, sur la route de nombreux oiseaux migrateurs qui partent de l’hémisphère nord pour se rendre au lac Tchad. Gérard, l’un des observateurs, farouchement opposé à ce projet d’installation de trois éoliennes dans les brandes communales de Château-Garnier, avertit que « les oies cendrées et les canards migrateurs au retour, ne passent plus » au-dessus des parcs des brandes de Saint-Secondin. Même constat sur les étangs de la Pétolée, « où il y avait une importante faune » qui a disparu. Ajoutant : « J’ai vu, le 1er mars 2018, à 250 mètres du village de Champagné-Saint-Hilaire, 42 cigognes. »Cet observateur avisé s’inquiète de la croissance et de la concentration de ces machines hautes parfois jusqu’à 180 mètres.
https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/un-couloir-de-migration

02/01/21 : Allemagne : Triste trouvaille près de Bad Harzburg : Le pygargue à queue blanche meurt sur une éolienne
Avec une envergure pouvant atteindre 2,40 mètres, l'aigle à queue blanche est l'un des plus grands rapaces d'Europe centrale. Avec un peu de chance, ils peuvent être vus de temps en temps entre les montagnes du Harz et la lande, mais ils ne sont pas connus comme des oiseaux nicheurs dans la région. Cette semaine, un marcheur a trouvé un aigle de la mer morte sur les moulins à vent de Radauanger à Bad Harzburg. Pour les défenseurs de l'environnement, c'est une découverte dramatique, l'animal avait donné l'espoir d'une couvée de pygargues à queue blanche.