Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

dimanche 13 mai 2018

Charente : Vouthon, Vilhonneur et Saint-Germain-de-Montbron

Message reçu par mail pour diffusion
http://ekladata.com/_LBc0iPinTlx7XakS-nxtomUGC0.jpg

Je tiens à vous signaler l’état d’avancement d’un projet nommé « Projet éolien de Bandiat et Tardoire » sur les communes de Vouthon, Vilhonneur et Saint-Germain-de-Montbron dont les promoteurs espèrent le début du chantier en 2019 pour une mise en service en 2020.

La commune de Vilhonneur organise une « permanence d’information », autrement dit très probablement de propagande pro-éolienne le mercredi 16 mai 2018 de 17h à 20h à la salle polyvalente.

Les habitants n’ont été prévenus que quelques jours à l’avance, à travers un « bulletin d’information » destiné à préparer le terrain ; il y est fait la promotion sans nuance de ce projet en toute désinformation.

On peut supposer que cette diffusion tardive a notamment pour but d’empêcher la trop grande diffusion de cette information, notamment auprès des associations d’opposition au développement massif des éoliennes géantes en Charente.

A noter qu’un collectif local existe dans les communes concernées et qu’une pétition d’opposition à ce projet a déjà circulé dans la population.

Il serait bien que les autres collectifs et mouvements anti-éoliens se joignent à lui pour le soutenir dans son combat.

A diffuser d’urgence et le plus rapidement possible !

Merci.


Cordialement,
ZEFNO


--------------------------------------------------------

Pétition :
NON aux parcs d'éoliennes géantes en Charente périgourdine (vallées Bandiat Tardoire)

Archives et infos :
⇰ Vouthon/Vilhonneur/Saint-Germain-de-Montbron : Les grandes lignes du projet

⇰ 03/03/15 : Charente : VENT DE FRONDE ANTI-ÉOLIEN À VOUTHON
Raz Énergie défendait son projet éolien hier à Vouthon. Une vingtaine de sceptiques et d’opposants se sont manifestés. Nouvelle réunion à Saint-Germain.
Le mât de mesure ne sera installé que dans un mois. Mais le projet éolien qui se dessine dans le secteur boisé, situé entre Vouthon et Saint-Germain-de-Montbron, fait déjà réagir sceptiques et opposants. Hier, ils étaient une vingtaine à s’être déplacés à la mairie de Vouthon à la première permanence...
http://www.charentelibre.fr/2015/03/03/vent-de-fronde-anti-eolien,1942821.php 

⇰ Enjeux énergétiques dans les vallées du Bandiat et de la Tardoire
21 mai 2016 
Compte-rendu de la Réunion d’information organisée le vendredi 20 mai 2016 sur les différents projets de parcs d’éoliennes industrielles en cours dans les Vallées du Bandiat et de la Tardoire.
La réunion était animée par Guillaume MANGEON, Président de l’association « Eole et moi » dont le siège est à Charras et Virginie MASINA, Présidente de l’association « Vigilance Souffrignac et environs » basée à Souffrignac. Les deux associations se sont regroupées en collectif pour organiser des actions et mener leurs campagnes d’information sur les 3 projets en cours : Vouthon - Vilhonneur Saint Germain de Montbron, Souffrignac-Feuillade, Feuillade-Charras. Un projet à Chazelles étant en discussion (Information donnée lors de la réunion publique organisée à Saint Germain de Montbron par le bureau d’étude SAMEOLE). Ces deux associations sont en lien avec d’autres associations nationales et locales en Périgord Vert et en Charente limousine (Force9, Stop éolien, Vent de colère etc..)
Les riverains notamment de Feuillade, Charras, Vouthon et Souffrignac sont venus nombreux. Des natifs de ce coin de Charente mais également des résidents britanniques ainsi que des familles qui sont venues s’installer il y a quelques années pour jouir d’un environnement préservé en Charente périgourdine, souvent pour restaurer des bâtisses traditionnelles et y faire revivre des hameaux.
Au plus fort de la présentation plus de 60 personnes ont assisté et participé au débat. Un échange très fructueux puisque les riverains de Vouthon et de Vilhonneur présents, galvanisés par l’énergie déployée par les deux associations organisatrices ont annoncé la création prochaine d’une association sur leurs communes qui viendrait renforcer les actions du collectif existant.
La présentation, qui a bien duré deux heures, proposait à l’auditoire d’éclairer leurs réflexions par une description précise des 3 projets et leurs états d’avancement et une critique argumentée des différentes idées reçues et outils de communication développés par les promoteurs éoliens et certains élus ou propriétaires de parcelles impliqués.
Ont été abordées les questions centrales de l’intermittence de l’énergie éolienne et par conséquent sa rentabilité extrêmement faible, son avenir incertain, son potentiel à nous sortir du nucléaire quasiment nul face à l’autre question centrale des nuisances (auditives, visuelles considérées aujourd’hui de santé publique), des impacts multiples sur l’immobilier, le tourisme, la vie quotidienne des riverains (puisqu’une éolienne de 180 mètres peut être installée à 500 mètres d’une habitation), les conflits sociaux que chaque projet génère.
Le public s’est montré très intéressé et les débats ont été constructifs et respectueux. Les riverains sont aujourd’hui prêts à se mobiliser pour lutter contre ces engins gigantesques qu’ils voient éclore en Charente Limousine et dans le Ruffecois. De nombreuses personnes ont apporté leur soutien en adhérant à notre collectif et en signant une pétition que nous ne manqueront pas de porter à la connaissance de nos élus et de nos Préfets de département et de Région.
Certains participants ont même évoqué la possibilité de se réunir de nouveau pour réfléchir à un contre-projet micro-local en lien avec la problématique des énergies renouvelables, la gestion des déchets, la question des pesticides, sur la thématique générale de la protection de notre environnement en nous servant des forces vives et de nos ressources locales. Nombreux sont ceux qui seraient prêts à tenter cette expérience plutôt que de voir surgir ces aérogénérateurs industriels dans leurs jardins.
Maxime Le Dain, commercial responsable du projet mené par la société ABO WIND sur les communes de Souffrignac, Feuillade et Charras, informé de la tenue de cette réunion s’est présenté sans s’annoncer, les bras chargés de prospectus commerciaux. Il souhaitait participer à la réunion. Les moyens financiers et mercatiques dont dispose la société allemande ABO WIND étant sans comparaison avec ceux de deux associations locales nous avons estimé que M. Le Dain pouvait en user pour organiser une réunion de son côté lors de laquelle il aurait tout le loisir de distribuer ses dépliants publicitaires. Nous l’avons donc gentiment remercié et invité à nous recontacter.
Il est cependant clair que l’affluence lors de cette réunion nous a permis de constater que la résistance citoyenne était en marche, les réunions d’informations organisées par les promoteurs tels ABO WIND ou SAMEOLE ayant été désertées en mai 2015 (Souffrignac, Feuillade, Charras) et en mai 2016 (Vouthon, Vilhonneur et Saint Germain de Montbron).
CONTACTS PRESSE :
UN SITE
http://vigilancesouffrignac.weebly.com/lassociation.html
UNE PAGE FACEBOOK
https://www.facebook.com/vigilancesouffrignac/…
DEUX ADRESSES MAIL
Asso.vigilancesouffrignac@gmail.com
Asso.eole.et.moi@gmail.com
L'association
Vigilance Souffrignac<br />et Environs
VIGILANCESOUFFRIGNAC.WEEBLY.COM

06/12/16 : BANDIAT-TARDOIRE : LES ANTI-ÉOLIENS AU CRÉNEAU TROIS PROJETS, DEUX OPÉRATEURS

De Vilhonneur à Souffrignac (16), quatre associations se regroupent en collectif pour contrer trois projets éoliens Elles organisent une réunion publique samedi.
"Des éoliennes industrielles géantes: quels choix pour nos vallées ? C’est le thème de la rencontre publique organisée samedi à la mairie de Souffrignac par le collectif Agir pour les vallées du Bandiat et de la Tardoire (1). Où les associations Contre l’éolien à Saint-Germain-de-Montbron et ses environs et À bout de souffle à Vouthon, constituées en juillet dernier, viennent de se regrouper avec les plus anciennes, Éole et moi, à Charras, et l’Association vigilance Souffrignac et environs. Avec un même message: pas d’éoliennes dans les vallées du Bandiat et de la Tardoire. Plus de 130 adhérents mobilisés contre trois projets menés dans une même zone par Saméole et Abo Wind, dont deux sont bien avancés (lire ci-dessous). "Sans aucune transparence,...