Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

vendredi 13 avril 2018

Côtes d'Armor : L’État a dit non au parc éolien à Plémet 😊

https://www.ouest-france.fr/bretagne/loudeac-22600/l-etat-dit-non-au-parc-eolien-plemet-5691822

Un projet d’implantation de cinq éoliennes à Plémet était sur les rails. Il vient d’être rejeté par la préfecture.


Le projet de parc éolien dans le hameau de Carguier, à Plémet, ne verra pas le jour. Un avis défavorable vient d’être émis par la préfecture.

Cette décision a été motivée par les résultats de l’enquête publique, clôturée au mois de novembre 2017. La construction de cinq éoliennes de 150 mètres de haut avait été votée, en 2008, par le conseil municipal.

Hostiles au projet, des riverains avaient créé le collectif Vent Debout pour le faire avorter. Inquiets de l’implantation des éoliennes à 500 mètres des habitations, ils craignaient « des nuisances sonores et visuelles, ainsi que la perte de valeur des biens immobiliers ». Plusieurs réunions publiques avaient été organisées à Plémet, faisant intervenir des acteurs opposés et d’autres favorables au projet.

Romain Boutron, le maire de Plémet, et Marc Le Fur, député de la circonscription Loudéac-Lamballe, soutenaient la démarche de l’association. 

Une pétition, ayant recueilli 1 500 signatures, avait été transmise à la préfecture des Côtes-d’Armor. En 2016, les opposants au projet avaient par ailleurs interpellé Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, dans un courrier.

Romain Boutron se réjouit de la décision de l’État, mais tient à préciser : « Je suis opposé à ce parc à cet endroit-là, mais je reste favorable aux éoliennes en général. »

Autre article :

13/04/18 : Côtes d'Armor : Centre Bretagne. A Plémet, le projet de parc éolien à Carguier refusé
https://actu.fr/bretagne/moulins_22183/centre-bretagne-plemet-projet-parc-eolien-carguier-refuse_16356700.html
Un nouveau parc éolien de cinq machines de 150 m de haut à Carguier, en Plémet, près de Loudéac ne verra pas le jour. La préfecture vient de donner son avis : défavorable.
Cinq éoliennes de 150 m de haut, à proximité des maisons de Carguier, Rénéac, Le Pryas, à Plémet, tel était le projet soutenu par la SAS EDPR France Holding. Le préfet des Côtes d’Armor a donné un avis défavorable.
Mobilisés depuis 2015, les riverains réunis au sein de l’association « Vent debout », avaient multiplié les actions et recueilli 1 500 signatures contre le projet autour du hameau de Carguier.
Suite à l’enquête publique, en novembre dernier, le commissaire enquêteur avait rendu fin janvier 2018 un avis défavorable au projet.
Le préfet vient de valider l’avis du commissaire enquêteur. Le projet est refusé.
Pas d’acceptation sociale
« A titre personnel, déclare le maire et conseiller départemental, Romain Boutron, je suis favorable à l’idée d’avoir des énergies renouvelables donc à l’éolien, mais au renforcement de parcs, pas à la création d’un nouveau ».
Il avoue « avoir bien aimé » les démarches de l’association de riverains qui a organisé des réunions et « fait venir des pro-éoliens comme des anti-éoliens pour qu’il y ait débat ».
« L’avis défavorable de la préfecture est dans l’ordre des choses. C’était une promesse de campagne en 2014 et je suis resté sur ma position initiale ; le député Marc Le Fur, qui a été d’un grand soutien, n’a jamais varié sur sa position. Il n’y a pas eu d’acceptation sociale du projet. Tout le monde a été dans le même sens ».


Archives :
08/02/18 : Côtes-d'Armor : Bretagne. Projet de parc éolien à Plémet : avis défavorable
https://actu.fr/bretagne/moulins_22183/plemet-projet-parc-eolien-carguier-avis-defavorable_15448163.html
Le nouveau parc éolien de Plémet en Centre Bretagne ne verra probablement pas le jour et les élus s'en réjouissent.
Le projet d’implantation de nouvelles éoliennes à Plémet en Centre Bretagne avait fait l’objet d’une enquête publique du 23 octobre au 24 novembre 2017. Le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable.
Trop c’est trop
« Il s’agit de cinq éoliennes supplémentaires de 150 m de haut, à 500 m des maisons de Carguier, Rénéac, Le Pryas. Les services de la Préfecture examinent en ce moment 17 nouveaux projets éoliens pour notre seul département ! Quand va-t-on s’arrêter ? Le conseil municipal de Plémet a voté contre ce projet à l’unanimité. La Cour d’appel administrative de Nantes a confirmé en avril dernier l’annulation du Schéma régional éolien breton, ordonné par le tribunal administratif de Rennes en 2015. Notre pétition atteint 1 500 opposants », déclaraient les membres de l’association Vent Debout en octobre dernier.
Ils invitaient la population à venir déposer remarques et réclamations en mairie,  lors de l’enquête publique du 23 octobre au 24 novembre 2017 sur la demande d’autorisation d’exploiter un parc éolien sur les parcelles n°33-ZO, 22- ZP, n°33-XP, 90-Zy et 32-ZY présentée par la SAS EDPR France Holding.
Lors de cette enquête, le député Marc Le Fur s’était aussi rendu sur place pour relayer les positions des opposants au projet.
Un délai supplémentaire
Etant donné les nombreuses remarques et observations à analyser, le commissaire-enquêteur a obtenu un délai supplémentaire, jusqu’au 25 janvier, pour rendre ses conclusions.
Avis défavorable
« Le commissaire enquêteur vient de rendre un avis défavorable au projet et nous nous en réjouissons. Il a tenu compte de l’hostilité de la population, l’avis de l’association « Vent debout » et des élus du secteur qui avaient tous dit leur opposition au projet de Carguier », déclarent le député Marc Le Fur et les conseillers départementaux, Romain Boutron et Béatrice Boulanger.
« Cet avis va dans le bon sens. Il faut maintenant que le préfet valide l’avis du commissaire enquêteur et que ce projet soit définitivement abandonné », concluent les élus.

18/05/16 : Côtes d'Armor : Vent Debout à Plémet veut informer la population
L'association défend les villages de Carguier, Rénéac et Le Pryas, ainsi que les hameaux voisins, contre le projet de parc éolien.
L'association Vent debout à Plémet, présidée par Jean-Marie Pillet, défend les villages de Carguier, Rénéac et Le Pryas, ainsi que les hameaux voisins contre le projet de parc éolien qui impacterait les habitants et habitations de tout ce secteur de Plémet. Au regard de l'attente de nombreux habitants, les responsables de l'association ont élargi leur action. Et souhaitent « stopper l'invasion et l'encerclement de notre territoire par les éoliennes. Nous apportons notre soutien au collectif créé à Saint-Barnabé, qui refuse l'extension du parc éolien, ainsi qu'au vote du conseil municipal. »
La pétition lancée par Vent Debout à Plémet, toute comme l'association, continue de s'étoffer : de nouveaux signataires et adhérents ont ainsi indiqué leur refus de voir d'autres éoliennes s'implanter sur le territoire. « Nous disons oui à une énergie renouvelable pour une production locale, pour les besoins locaux, pas nationaux ! Ces choix énergétiques, qui nous engagent pour 25 ans, doivent s'accompagner d'une vraie consultation et d'une participation citoyenne. Qu'est-ce qu'un choix imposé qui répond au seul intérêt de quelques investisseurs ? »
« Notre région est autonome énergétiquement »
Ils sont surpris de voir s'implanter encore des parcs éoliens en Bretagne. « Notre région est autonome énergétiquement : elle a atteint les objectifs attendus. Il y a déjà 56 éoliennes en place et 11 projets en cours sur notre petit territoire. Sans compter les panneaux photovoltaïques, les méthanisations, la chaufferie-bois, et la production au Vaublanc. »
Les réseaux sociaux ont bien relayé les craintes de l'association et des soutiens venus d'autres régions sont venus s'ajouter. Plusieurs des personnes ont apporté leurs témoignages sur les nuisances sonores, entre autres, que ces grands moulins à vent provoquent.
Un agriculteur notamment s'est exprimé sur les désagréments subis par les animaux de son élevage, à la suite de l'installation d'un parc éolien dans une commune voisine. Or, le projet éolien de Carguier continue d'avancer et l'enquête publique va avoir lieu.
Afin d'informer la population, l'association organisera auparavant une réunion d'information, à la salle des fêtes de Plémet. « Des films seront diffusés, dont le reportage de France Inter sur les nuisances de l'éolien en France. Des photos seront présentées. Et des intervenants ont été invités. »
Contact : ventdeboutaplemet@laposte.net ; site Internet : httppublic://2016/05/20/vent-debout-plemet-veut-informer-la-population.jpgventdeboutaplemet.wix.com/ventdeboutaplemet.

13/04/16 : Côtes d'Armor : Vent debout à Plémet. Rencontre avec les élus
Lundi, les membres de l'association « Vent debout à Plémet » ont rencontré le député Marc Le Fur, Béatrice Boulanger (conseillère départementale) et Romain Boutron, maire. Le but était d'échanger sur le projet d'un parc éolien, à Carguier, Rénéac et Le Pryas.
Le soutien du député
Tout le monde s'est déplacé sur le site du projet, afin de mieux se rendre compte de la situation. « Nous avons eu un échange très instructif avec le député Marc Le Fur, estiment les membres de l'association de défense. Il se veut plutôt pro-éolien, mais, comme nous, il trouve que " Trop c'est trop ! ". Notre paysage devient beaucoup trop impacté. L'espace autour de Plémet est saturé, de jour comme de nuit, par toutes ces éoliennes géantes de 150 m. » Par ailleurs, le député dit avoir entendu les mêmes échos que Vent debout à Plémet, dans d'autres villages autour de la commune. Il a souhaité avoir une photocopie de la pétition refusant l'installation d'éoliennes à 500 m des habitations. « Il la signera sans problème, avec les 1.400 autres signataires ». De plus, Marc Le Fur se dit prêt à soutenir la loi des 1.000 m, proposée par les sénateurs. Il lui a été rappelé qu'en Allemagne c'est 1.500 m.
Il a été très surpris de la réponse faite par un responsable d'EDPR, concernant l'effet stroboscopique des pâles qui tournent devant le soleil (ombrage ponctuel). La société a indiqué être prête à faire installer gratuitement des volets aux propriétaires.
Le président de la Cidéral ne répond pas
Un échange a eu lieu entre le maire et le député sur les nuisances sonores des éoliennes de La Ferrière que l'édile reconnaît. « Si le projet devait se faire, et donc si l'enquête publique devait avoir lieu, je viendrai faire part de mes remarques au commissaire enquêteur », a-t-il ajouté, solidaire des inquiétudes des Plémétais. Il a regretté la suppression des zones du développement éolien (ZDE). « Cette suppression enlève tous pouvoirs aux élus locaux de refuser ou d'accepter un ou des parcs éoliens sur leur territoire. Le pouvoir revient au préfet, et lui seul, rappelle l'association. Nous lui avons aussi fait part de nos regrets, sur le fait que Guy Le Helloco, président de la Cidéral, ne daigne répondre à nos demandes. » Par ailleurs, l'assemblée générale de l'association se tiendra le vendredi 22 avril, à 19 h 30, à la salle des associations de la mairie de Plémet.
Contacts Tél. 02.96.25.95.51 ou 02.96.25.78.36.




18/05/15 : Côtes d'Armor : Parc éolien de Carguier : Vent debout à Plémet créée
https://www.ouest-france.fr/bretagne/plemet-22210/parc-eolien-de-carguier-vent-debout-plemet-creee-3408945
Les habitants de plusieurs villages de Plémet se mobilisent afin que leurs attentes, inquiétudes et avis soient pris en compte dans le projet de parc éolien prévu dans le secteur de Carguier.
Ils ont créé une association intitulée Vent debout à Plémet, présidée par Sabrina Mousseaux. Ayant appris que ce projet était programmé à proximité de chez eux, ils se sont ouverts de leurs inquiétudes au maire, Romain Boutron, qui a clairement fait savoir qu'il était contre le mitage des parcs éoliens sur le secteur.
« Ce projet n'est absolument pas porté par la commune », souligne Jean-Marie Pillet, vice-président de l'association.
Les habitants inquiets
Le maire a demandé à l'entreprise EDP Renewables France de rencontrer les habitants en mairie. Toutefois, malgré les échanges, les inquiétudes des habitants ne sont pas apaisées, certaines informations étant restées trop vagues selon eux, notamment sur les risques liés aux infrasons, aux bruits générés par les pales, à la pollution visuelle et à la dépréciation de la valeur de leurs maisons.
« De moins 40 % annoncés par l'industriel. Ça ne risque pas de faire venir de nouveaux riverains », explique Esther Dupont, secrétaire.
Ils ont fait appel à différentes associations créées pour la défense des habitants et des biens dans les mêmes conditions. « L'industriel n'a pas délivré toutes les informations ! Nous étions tombés amoureux du panorama à Rénéac. Nous n'aurions pas acheté si nous avions su », indique une habitante qui a acheté sa maison voici deux ans et qui n'a pas été informée de ce projet, pourtant déjà existant.
« Ce projet avait déjà été étudié puis rejeté par le préfet et finalement repris », ajoute Jean-Marie Pillet.
« On nous annonce 300 m3 de béton aux pieds des éoliennes, mais ce serait plus près des 850 m3. Il serait réalisé des chemins de 6 à 12 m de large dont l'entretien, finalement, reviendrait à la commune contre une subvention de 3 000 €. C'est une goutte d'eau », indique Eric Le Floch et Yvette Dumoulin, trésoriers.
« On nous demande de nous prononcer. Nous n'avons aucun dossier sur ce sujet, il n'est pas consultable. Nous souhaitons que l'industriel nous fasse part de l'évolution du projet », déclare Alain Chéron, secrétaire-adjoint.
Ainsi, de nombreuses questions se posent pour lesquelles l'association attend des réponses.
L'adhésion a été fixée à 2 €. Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues.
Contact : ventdeboutaplemet@laposte.net ou Alain Chéron 07 87 96 27 77.

29/04/15 : Côtes d'Armor : Projet éolien : les riverains s'interrogent 
http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plemet/projet-eolien-les-riverains-s-interrogent-29-04-2015-10611419.php
Vendredi et samedi, Éric L'Hotelier, délégué régional adjoint de France énergie éolienne pour la Bretagne, et Julien Meaux, gestionnaire du projet, de la société EDP Renewables, ont rencontré les habitants de Plémet et de Laurenan pour leur exposer le projet éolien qui pourrait être porté par la commune.
Un projet réétudié
Ce projet était né en 2004. Mais, il avait été abandonné pour cause de vent faible et en raison du refus du préfet trouvant le dossier incomplet. Depuis, il a été réétudié. « Il comporte, désormais, des machines plus performantes, avec une puissance de dix mégawatts (25 millions de kW par an). Les cinq éoliennes, de 150 m de haut (93 m de mât et 57 m de pale), seront situées dans un périmètre entre Carguier, Rénéac et Le Pré-Ferron », ont expliqué Éric L'Hotelier et Julien Meaux. 

Schéma régional éolien
Chaque éolienne fournira ainsi la consommation annuelle de 2.000 personnes, hors chauffage. Par ailleurs, le projet fait aujourd'hui partie du Schéma régional éolien et non plus de la Cidéral. « Les nouvelles machines seront plus adaptées pour l'endroit d'implantation. Elles pourront être arrêtées lors des sorties nocturnes des chauves-souris, pour se nourrir », a-t-il été précisé. 

Quelles nuisances ?
Le public, venu à cette rencontre, s'est pourtant posé beaucoup de questions : « Nous nous interrogeons sur les nuisances, notamment. Nous constatons que les éoliennes poussent un peu partout et de manière anarchique. Le soir, on ne voit plus le ciel étoilé mais les clignotants des machines. Entre la voie aérienne militaire, l'usine de méthanisation Géotexia et les éoliennes, cela commence à faire beaucoup. En plus, au niveau des répercussions sur la santé, on ne connaît pas les incidences des infrasons sur l'organisme. »