Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

samedi 24 mars 2018

Alpes de Haute-Provence : le projet éolien de Peipin est annulé

http://rapaces.lpo.fr/sites/default/files/
imagecache/largeur/aigle-royal/
114/ar-volchristiancouloumy.jpg
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/4892263/alpes-de-haute-provence-le-projet-eolien-de-peipin-est-annule.html

Depuis 2016, la société RES étudiait, en accord avec les collectivités locales et en concertation avec la population, la possibilité d’implanter un parc éolien de 5 éoliennes sur la forêt communale de Peipin (Alpes de Haute-Provence).

Depuis 2017, des études environnementales ont alors été effectuées et des inventaires naturalistes ont été réalisées sur place pour vérifier la faisabilité technique du projet et sa cohérence avec l’environnement. Selon l'entreprise, "ces études ont mis en évidence la présence de deux nids d’aigles royaux, dont un situé sur la zone d’étude".


Au regard de ces nouveaux éléments, RES a réexaminé ce projet et a donc constaté l'impossibilité "de garantir un éloignement suffisant entre le nid et les éoliennes". Les études sur le projet sont donc totalement stoppées. En revanche, les études se poursuivent concernant un autre projet éolien prévu sur la commune de Redortiers (Alpes de Haute-Provence).


Autres articles de presse :

31/03/18 : Alpes-de-Haute-Provence : Le projet éolien de Peipin abandonné 😊
http://www.hauteprovenceinfo.com/article-19609-le-projet-eolien-peipin-abandonne.html
Le projet d'implantation d'un parc de cinq éoliennes à Peipin a été arrêté.
"Nous ne poursuivrons pas nos études sur le projet éolien de Peipin". C’est par ces mots que Matthieu Tusch, chef de projet chez RES, a annoncé l’arrêt du projet sur la commune des Alpes-de-Haute-Provence. Depuis 2016, la société RES étudiait, "en accord avec les collectivités locales et en concertation avec la population, la possibilité d’implanter un parc de cinq éoliennes sur la forêt communale de Peipin", précise-t-il.


27/03/18 : Alpes-de-Haute-Provence : nouvelle réunion sur le projet éolien à Redortiers
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/4898558/breve-alpes.html
La société Res, qui a récemment annoncé son abandon du projet éolien de Peipin (Alpes-de-Haute-Provence) à la suite de la découverte de nid d’aigles royaux, maintient le projet de 8 éoliennes à Redortiers où les inventaires naturalistes sont en cours.
"À ce stade, les observations menées sur site ne semblent pas remettre en cause la faisabilité technique du projet." Res et Alter & Go, société chargée de la concertation, proposent de réunir élus, acteurs locaux et habitants lors d’un atelier de concertation sur le projet éolien du Crapon, ouvert à tous, à la salle des fêtes mardi 3 avril à 18h. L’association Amilure, collectif d’opposition, a d’ores et déjà fait savoir qu’elle serait présente.
Il est recommandé de s’inscrire sur : projet-eolien-crapon.fr

24/03/18 : Alpes : pas d'éolienne pour Peipin (04)
https://www.laprovence.com/article/ecoplanete/4893448/alpes-pas-deolienne-pour-peipin.html
La société RES a officiellement décidé hier, de stopper les études pour ce projet à la suite de la découverte de la présence de deux nids d'aigles royaux

La construction d'un parc éolien de 5 unités sur les crêtes de Lure a été mise sur les rails en 2016. Frédéric Dauphin, le maire de la commune fortement endettée de Peipin, espérait les 84 000 € annuels (en plus des 66 000 € pour la communauté de communes).
Les mesures d'économies en cours pour résorber l'ardoise trouvée en arrivant en 2014 ne sont pas près de s'estomper puisque les études menées par la société Res viennent de mettre un terme définitif aux études de ce projet par la présence de deux nids d'aigles royaux, dont un situé sur la zone d'étude. Pour Damien Cousin, ingénieur projets à la Société Res, "au regard de la configuration du site, il nous est impossible de garantir un éloignement suffisant entre le nid et les éoliennes". Le choix de ne pas poursuivre ce projet a donc été fait. Le maire de Peipin ne cache pas sa déception : "C'est évidemment une très mauvaise nouvelle pour Peipin et la Communauté de communes, puisque cela représente une perte de revenus d'environ 150 000 € par an pour nos deux collectivités. Ce sera autant de moyens en moins consacrés au développement de notre territoire car, contrairement à ce que pensent les opposants à ce projet, qui, non contents d'être ultra-minoritaires, ne savent généralement pas de quoi ils parlent".
Faisant référence à l'activité touristique, "quasi inexistante et qui ne compensera jamais une manne financière pareille".Pour compenser les dettes importantes de la commune, le premier magistrat l'assure : "nous avons d'autres projets pour notre village. Nous sommes en effet une équipe municipale résolument tournée vers l'avenir, dont le seul objectif est d'oeuvrer pour l'intérêt général, à l'opposé des idées rétrogrades et égoïstes de quelques esprits obtus".
"15 % des oiseaux ont disparu"
L'association Amilure, par la voie d'Isabelle de Rouville est très satisfaite de cette décision. "Nous observons que 15% des oiseaux ont disparu en France. Nous reconnaissons que Res sait avoir le recul nécessaire, il faut leur rendre cet hommage. Nous sommes heureusement surpris par l'objectivité de la société Res et son respect de la faune. On s'en réjouit. Ici, il y a à longueur d'année les rapaces dans le ciel. Cela inquiétait les ornithologues".
Si le projet est abandonné à Peipin, les études se poursuivent sur le site de Redortiers.



-----------------------------------

Association : Amis de la Montagne de Lure