Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

jeudi 18 janvier 2018

Jura : SOUVANS - Le projet d’un parc de six éoliennes a été présenté à la population

😡😠😡😠😡😠😡😠😡😠😡😠😡😠

http://www.leprogres.fr/jura-39-edition-dole/2018/01/18/le-projet-d-un-parc-de-six-eoliennes-a-ete-presente-a-la-population

Une étude est en cours sur le territoire communal. La population a été conviée à une réunion d’information.

Mardi 16 janvier, Lauriane Petitdemange, chef de projet développement éolien au sein de la société Siemens-Gamesa a présenté au public le projet de parc éolien au lieu-dit le bois de Scey sur le territoire communal dans une parcelle forestière appartenant à un ressortissant belge. Le projet n’est pas nouveau, il a débuté en 2014 avec une prospection sur carte en tenant compte des interdictions. « Nous avons reçu un avis favorable de la part du conseil municipal pour une étude sur le territoire communal. Nous avons ensuite rencontré les propriétaires dont les parcelles entrent dans le champ d’action. C’est alors que nous avons reçu un avis non favorable de la municipalité pour que le projet se réalise sur un terrain lui appartenant. Nous avons donc privilégié un terrain privé », précise la chef de projet.

Des études ont ensuite été menées. Elles concernent l’environnement et la faune, notamment la faune patrimoniale, l’acoustique et le paysage, étude paysagère qui s’étend sur un périmètre de 25 km. « Cette dernière étude évite de nuire à des sites comme : Dole, Arbois ou Salins-les-Bains, riches en patrimoine bâti », indique la représentante de la société Siemens-Gamesa.


La question de la sécurité est aussi abordée. Elle concerne l’éventualité « de la chute d’une éolienne ou de l’un de ses éléments vers la A39 et la RD469. »


Le parc serait constitué de six éoliennes dont la hauteur ne devra pas dépasser deux cents mètres. « À vol d’oiseau, nous ne sommes pas loin de l’aéroport de Tavaux, il y a des normes de hauteur à respecter. Après ces études, tout n’est pas terminé, le projet doit être présenté à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, il s’en suivra la constitution d’un dossier destiné aux services de l’état. Il faut compter un an minimum pour l’instruction du dossier, puis il s’en suivra une enquête d’utilité publique. »


Dans le meilleur des cas, le chantier ne débutera pas avant la fin de l’année 2020, début 2021, pour une mise en circulation mi 2021.


3 à 3,5 millions d’euros : le coût de chacune des éoliennes. 
Hauteur maximum d’une éolienne pales comprises : 200 mètres
2 000 m² de superficie nécessaires.