Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

dimanche 14 janvier 2018

Allier : Un projet éolien voisin des Côtes Matras


La société danoise Nordex souhaite installer entre quatre et huit éoliennes au lieu-dit « Le Grand-Champ », à cheval sur Noyant-d’Allier et Gipcy, voisin des Côtes Matras (Allier). Un mât de mesures a été installé en février 2017.
Au sud de la commune de Gipcy et à l'est de la commune de Noyant-d'Allier, un terrain pourrait accueillir d'ici 2020 un parc éolien de quatre à huit turbines. C'est en tout cas le souhait de la société Nordex qui a installé un mât de mesures de 100 m de haut en février 2017 du côté de la ferme de Villars à Noyant-d'Allier.

Enquête publique « en 2018 »

La société Nordex précise : « Les études préliminaires, menées par des bureaux indépendants, sont en cours de réalisation. En parallèle, nous menons une étude de vents, qui donnera ses premières conclusions sous un an d'étude ». C'est-à-dire dans un mois. Le projet final sera ensuite soumis à l'avis des services de l'Etat, puis à l'enquête publique, « courant 2018 », espère Nordex. Pour une décision en 2019, et si elle est favorable, une mise en service en 2020. En attendant, la société a organisé la visite d'un parc éolien Nordex dans le Cher, à Sainte-Thorette, réunissant une trentaine de personnes de Noyant et de Gipcy.


Le maire de Noyant, Michel Lafay, se dit prudent : « Nous avons délibéré favorablement (7 pour, 4 contre, 1 abstention) pour continuer les études début 2017. Dire ce qui va en ressortir, je ne sais pas aujourd'hui. On ne va pas brûler les étapes. Après, c'est le dossier le plus avancé que j'ai pu voir en tant que maire ».


Et l'élu de citer divers échecs : « On en a eu un qui voulait s'installer sur la crête des Côtes Matras ; le conseil a voté contre à l'unanimité. Des éoliennes, oui, parce qu'il va bien falloir trouver d'autres énergies que l'énergie fossile, mais pas n'importe comment. Ce même conseil avait donné son accord pour un projet assez identique à Nordex, celui de Maïa Eolis [devenu depuis Engie Green NDLR], qui avait installé un mât de mesures et dont on n'a jamais eu les résultats. Jusqu'à ce jour, je compte sept\huit projets et contacts ».


Peur du « saccage » du paysage

Le conseil municipal de Gipcy, qui a donné son aval en 2016 pour une étude (9 pour, 2 abstentions), l'a fait, comme à Noyant, après « s'être assuré que les propriétaires terriens concernés étaient d'accord », rappelle le maire David Delegrange. « On attend les relevés ».


L'association Noyant'Air, présidée par René Cordier, se dit résolument contre ce projet, annonçant une cinquantaine d'adhérents : « Plusieurs d'entre eux ont des gîtes, une veut faire des balades avec des lamas. Ils sont inquiets par rapport à leur activité touristique. Notre principale raison à nous opposer à ce projet c'est le paysage, notre cadre de vie. Je vois ces belles Côtes Matras qu'on va complètement saccager. Nous pensons également aux chauve-souris ».
L'association avait organisé une manifestation à Noyant début décembre, qui avait réuni une vingtaine de personnes. Pas juste contre le projet de Noyant\Gipcy, mais tous les autres : « Nous avons recensé 38 projets en cours dans l'Allier, qui en sont au stade des études surtout. Nous sommes en lien avec l'association de Neuilly-le-Réal, Thionne, Voussac, Bransat, Fleuriel, Tronget, Saint-Plaisiræ ».