Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

lundi 16 janvier 2017

Projet d’éoliennes à Tôtes (76)


http://www.paris-normandie.fr/breves/normandie/projet-d-eoliennes-a-totes--des-opposants-lancent-une-petition-sur-internet-YB8074753#

publié le 16 janvier 2017





Projet d’éoliennes à Tôtes : des opposants lancent une pétition sur Internet


Pétition :
https://www.petitions24.net/contre_le_vaste_projet_eolien_a_proximite_de_totes_et_environs


TÔTES (Normandie)

L’association Cervantès (https://www.facebook.com/associationcervantes/) milite contre les projets éoliens à proximité des habitations.

Depuis le 15 décembre 2016, une enquête publique a été ouverte sans beaucoup de publicité, autre que les obligatoires (affichage presque invisible) pour un parc éolien à Tôtes - Calleville-les-deux-Eglises, 4 éoliennes de 150 mètres de hauteur, à 500 mètres des habitations des villages. Deux autres projets dans la plaine de Beuville (entre 6 à 7 éoliennes) et celle de l’Etantot (6 éoliennes), à cheval sur les communes de Vassonville, St Maclou de Folleville et Tôtes sont en étude.

Bien sur, les propriétaires terriens alléchés par les 5000 € annuel par éolienne versés par le promoteur et les communes à qui l’ont promet des retombées financières juteuses par ces temps de baisse de dotations, acceptent d’envahir nos campagnes avec des éoliennes sans se préoccuper des gênes des habitants riverains.

L’association Cervantès, ainsi que plusieurs associations qui se sont formées, démarchent activement vis à vis de l’enquête publique en cours pour défendre les intérêts des riverains.

Plusieurs arguments : le prix de l’immobilier dans le secteur va s’effondrer de 15 à 20 %. Les propriétaires se sont bien souvent endettés sur 25 ans pour rembourser leur maison qui va être ainsi dévaluée.

Les impacts visuel et sonore ont été honteusement truqués. Photomontage ne reflétant pas la réalité. Sur le patrimoine culturel, 29 édifices protégés dans un rayon de 16 km ont été recensés. Il est dit sur l’enquête que les lignes de boisements masqueront les mâts !!! qu’en est il l’hiver lorsque la végétation est absente ?

Il n’a pas été tenu compte du patrimoine culturel de la commune de Tôtes : l’auberge du Cygne construite en 1819 où ont séjourné Guy de Maupassant et Gustave Flaubert, de l’actuelle mairie, anciennes halles datant de 1819, de l’église St Martin reconstruite au XIX siècle, du Château de Tôtes en l’entrée datant de fin XVIII, du château du Bosc aux lièvres construit au XVIème, de l’ancienne gare fin XVIII. Par ailleurs, en 2004 des fouilles ont été réalisées à l’ouest de la ville de Tôtes (donc à proximité du futur parc éolien) qui a révélé une occupation rurale gallo-romaine dans le courant du 1er siècle de notre ère.

Les études acoustiques ont été faites, non pas proche des habitations les plus exposées (sur le hameau du Petit Fumechon, village de St Vaast du Val) et où c’est le calme de la campagne, mais dans un corps de ferme où il y a le va et vient de machines agricoles et d’une stabulation laitière.

Sur l’impact des chiroptères et avifaure. La présence de chauves souris, de chouettes chevêche, et autres espèces protégées n’ont, selon l’étude pas de conséquence sur le projet !!

L’analyse des effets sur la santé, au titres des risques sanitaires, par l’exposition continuelle aux ultra sons et infra sons, le bruit et l’impact visuel des balisages, n’ont pas inquiété l’agence régionale de santé.

Il faut savoir que les parcs éoliens ne supprimeront pas les lignes électriques, car même si le courant du parc est en sous terrain, il repart bien du poste électrique par des poteaux qui resteront bien là ! que la mince énergie produite ne peut en aucun cas se substituer au nucléaire, au gaz et pétrole dont nous serrons toujours consommateurs.

Nous demandons à ce que les communes qui sont défavorables à ces projets soient écoutées par la Préfecture.

Nous demandons à ce que les doléances de la population, très vivement OPPOSEE à la proximité des éoliennes, soient prises en compte lors de l’enquête publique et par la Préfecture de Rouen.

Il faut savoir que le promoteur a déposé une AUTORISATION UNIQUE*, c’est-à- dire qu’à l’issue de l’enquête publique et du rapport du Commissaire enquêteur, si Madame la Préfète donne son accord malgré toutes les revendications, la campagne de Tôtes deviendra le carrefour, non plus de l’Europe comme longtemps surnommé, mais le carrefour des éoliennes ! Cette autorisation évite en effet le permis de construire et l’autorisation d’exploitation....pour aller au plus vite !!!

Aussi, nous avons besoin d’un maximum de signatures pour appuyer notre opposition à CE projet et à TOUS CEUX qui sont en cours. Précision fin de cette enquête le 23 janvier 2017 (Le commissaire enquêteur a demandé une prolongation, mais pour l’instant pas d’accord de la Préfecture).

* L’ Autorisation Unique  : 
Délivrée par le préfet, cette autorisation rassemble toutes les décisions habituellement sollicitées pour la réalisation d’un projet éolien (autorisation Installations Classées pour la Protection de l’Environnement, permis de construire, défrichement, espèces protégées, …). Ce nouveau dispositif vise à réduire le nombre d’interlocuteurs et les délais d’instruction afin de favoriser un développement cohérent des énergies renouvelables.



📜 Lire : 😡😡 😡 😡

Lettre d’information sur le projet de parc éolien de Tôtes et Calleville-Les-Deux-Eglises. (Déc. 2016)

- PROJET DE PARC EOLIEN DE TÔTES et CALLEVILLE LES DEUX EGLISES
Du 15 Décembre 2016 au 23 Janvier 2017, chaque conseil municipal est invité à donner son avis sur le projet éolien ainsi que la population dans le cadre d'une enquête publique.

- Projet de parc éolien de Totes

Parc Eolien de l'Etantot 2 : Investir votre épargne dans un Parc Eolien en Normandie ! 
Le parc éolien de la Plaine de l'Etantot est un projet en phase de développement réunissant un ensemble de 5 à 7 éoliennes pour une puissance totale comprise entre 15 et 25,2 MW. Il se situe sur les 3 communes de Tôtes, Saint-Maclou-de-Folleville et Vassonville, dans le département Seine-Maritime en région Normandie.
https://enerfip.fr/placer-son-argent/investissement-eolien/parc-eolien-de-la-plaine-de-l-etantot-2/

http://start10g.ovh.net/~valoreme/blog-totes/letude-de-faisabilite/


👉 Voir les autres articles

- 07/02/17 Le nombre d’éoliennes revu à la baisse à Calleville-les-Deux Églises
Le dossier du projet éolien prévu sur la commune a été abordé lors du dernier conseil municipal.
Vendredi 27 janvier le conseil municipal s’est réuni en mairie. Parmi les projets éoliens à l’étude dans les communes du canton, celui de Calleville-les-Deux-Églises, fait réagir la population qui désire connaître plus en détail, les tenants et aboutissants du dossier. Le maire, Christophe Colombel, a expliqué les rouages du projet dans la commune à une quinzaine d’administrés de la commune et venus de Tôtes, commune limitrophe dont certains d’entre eux pourraient pâtir visuellement des éoliennes.
« Un premier projet avec notre commune, Belleville-en-Caux et Saint-Vaast-du-Val avait été évoqué en 2010. La création d’une zone de développement éolien aurait eu à ce moment, un coût de 20 000 € pour la commune. Le conseil municipal avait refusé de financer l’étude du projet, estimant que la répartition entre les communes n’était pas équitable » a rappelé le maire.
« En 2012, la commune de Tôtes a lancé un projet seule. En 2013, Tôtes ne pouvant effectuer seule ce projet, Jean-Marie Leduc, alors maire de Tôtes, et la société Valorem nous ont rencontrés pour monter le projet en commun. Le 9 septembre 2014, la société Valorem nous a présenté le projet qui prévoyait l’implantation de six éoliennes dont quatre sur le territoire de Calleville-les-Deux-Églises. Le conseil municipal a alors souhaité prendre le temps de la réflexion. Le 25 septembre 2014, le nouveau conseil municipal a décidé de maintenir le projet en ne conservant que deux éoliennes pour la commune, Tôtes conservant les deux siennes... Aujourd’hui, nous avons le choix d’implanter des éoliennes, ce ne sera peut-être pas toujours le cas ! », a souligné le maire, favorable au projet.
Des recettes à venir
Les Tôtais sont proches des éoliennes de Calleville (600 m) et celles de Calleville, sont plus près de Tôtes (850 m). Le maire a listé la répartition des recettes annuelles pour un montage d’éoliennes de type V110 de 2,2 mégawatts, 95 m à la passerelle et de 150 m avec une pale horizontale : Tôtes pour deux éoliennes, 16 300 € ; Calleville-les-Deux-Églises, deux éoliennes, 8 967 € ; l’EPCI (com’com), quatre éoliennes, 36 285 € ; le Département, quatre éoliennes, 31 406 € ; la Région, quatre éoliennes, 2 165 € et l’État, quatre éoliennes, 2 707 € pour un montant total de 97 829 €.
« Je ne comprends pas le vote contre de la commune de Tôtes, a dit le maire Christophe Colombel. Quelle motivation vont-ils apporter alors que si le projet avait lieu, une somme supplémentaire leur serait attribuée dû au passage des câbles sur leur chemin communal. Nous avions fait le choix de leur laisser mais vu leur décision négative, j’ai demandé à la société Valorem que cela nous revienne car le poste électrique se trouve entre les deux communes. Les retours de l’enquête publique démontrent qu’il n’y a pas d’éléments justifiables pour l’annulation du projet. »
Le conseil municipal a voté en faveur du projet éolien Calleville-les-Deux-Églises Tôtes avec l’implantation de deux éoliennes dans la commune et deux autres à Tôtes.


- 28/11/2016Totes : Entre Dieppe et Rouen, un projet de parc éolien contesté par la population
Un groupe d'habitants a manifesté son intention de constituer une association d'opposants à ce projet à cheval sur trois communes du pays de Caux.
http://www.lesinformationsdieppoises.fr/2016/11/29/entre-dieppe-et-rouen-un-projet-de-parc-eolien-conteste-par-la-population/

- 27/01/2015 : Saint-Denis-sur-Scie - Des éoliennes sur le plateau de Beuville ?
Le conseil municipal de Saint-Denis-sur-Scie a voté en faveur de l'implantation d'un parc éolien sur le plateau de Beuville entre Tôtes et Auffay.

http://www.lesinformationsdieppoises.fr/2015/01/29/des-eoliennes-sur-le-plateau-de-beuville/

13/01/2015 : Vassonville : le conseil a opté finalement pour les éoliennes
... Enfin, concernant le projet éolien intercommunal, le conseil municipal, qui s’était tout d’abord élevé contre sa réalisation, est finalement revenu sur sa décision. Il se trouve qu’après une étude plus poussée, l’implantation des éoliennes sera située dans la plaine d’Ecrépigny et constituera un apport financier non négligeable. Face à l’acceptation du projet par les communes de Tôtes et de Saint-Maclou-de-Folleville, il serait dommageable d’en subir les conséquences, sans en avoir les avantages, a expliqué en substance, le maire...

Mise à jour du 16 avril 2017


13/04/17 : Le projet éolien de Tôtes Énergie reçoit un avis défavorable
Tôtes. À l’issue de l’enquête publique, le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable au projet de parc éolien de Tôtes Énergie.
Le projet de parc éolien terrestre porté par Tôtes Énergie (filiale à 100 % du groupe Valorem) a fait couler beaucoup d’encre. L’enquête publique a même été prolongée de quinze jours en début d’année 2017, tant l’affluence aux permanences du commissaire enquêteur, aussi bien à Tôtes qu’à Calleville-les-Deux-Églises, était importante. Avec une constante, celle de l’opposition quasi unanime des habitants des deux communes concernées par cette implantation...
http://www.paris-normandie.fr/region/le-projet-eolien-de-totes-energie-recoit-un-avis-defavorable-CK9297325